Actualité des livres et des guides de voyage • Le blog de la Librairie La GéoGraphie

Nouvelles et prochaines parutions • Actualités • Critiques et analyses

dimanche 20 décembre 2009

Merci Florent !


Florent Chavouet, l'auteur du très remarqué Tokyo Sanpo, nous a fait la joie de venir passer tout l'après-midi d'hier (de 14h à 20h, sans interruption !) à la librairie pour signer son ouvrage. Chaque dédicace était accompagnée d'un dessin original inédit, pour le plus grand bonheur des nombreuses personnes présentes (il y avait la queue dans la librairie !).

Merci Florent et bon vent pour le prochain album (en préparation pour 2010). Nous t'accueillerons encore pour cette nouvelle aventure.

Merci à Jacob M. pour les photos.

vendredi 18 décembre 2009

De Londres à Lisbonne

Henry Fielding
Le journal d'un voyage de Londres à Lisbonne
Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2009. 188 pages, 13 x 20 cm, broché. - ISBN : 9782853997355

Le journal d'un voyage de Londres à Lisbonne présente la traduction en français de The Journal of a Voyage to Lisbon, dernier texte rédigé par Henry Fielding (1707-1754), l'un des romanciers britanniques les plus remarquables du XVIIIe siècle. Publié à titre posthume en 1755, ce récit relate la traversée entreprise par l'auteur au printemps 1754. Vraisemblablement atteint d'un cancer du péritoine, Fielding mourut près de Lisbonne quelques mois à peine après son arrivée. Les aléas de la traversée confèrent au Journal un caractère anecdotique auquel l'écrivain, magistrat de profession, a soin d'apporter une dimension générale, en se préoccupant notamment de formuler à son lecteur des recommandations politiques mais aussi morales.
Emouvant testament d'un homme qui se sait condamné par la maladie à une mort prochaine, le dernier récit de Fielding offre également de nombreux passages héroï-comiques où se déploient toute la virtuosité et la rigueur d'un écrivain épris de la vie et de ses plaisirs.

Nathalie Bernard est professeur agrégée d'anglais et docteur de l'université, sa thèse porte notamment sur le journal de Henry Fielding dont la traduction est ici proposée. Elle enseigne à l'université de Provence et ses travaux sont réalisés au sein de l'équipe du LERMA ( Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur le Monde Anglophone).

Commander 19 € > 18,05 €

jeudi 10 décembre 2009

Hommage à l'un des photographes les plus talentueux de l'Afrique centrale

Didier Carité
Auguste Béchaud. Photographe-soldat en Afrique centrale, 1909-1912
Montigny-le-Bretonneux, Yvelinédition, 2009. 105 pages, 21 x 26 cm, broché. - ISBN : 9782846682404

Le sergent clairon Auguste Béchaud s’impose comme l’un des plus talentueux photographes de l’Afrique au début du vingtième siècle. Incorporé caporal dans la troisième compagnie du bataillon de l’Oubangui-Chari, il arrive à Mobaye, au cœur du vieux continent, vers 1909 : cent ans déjà ! Le capitaine Devaux, son supérieur hiérarchique, dit de lui : « C’était un garçon très dévoué, qui occupait ses loisirs à la photographie où il excellait. Grâce à lui, la collection des photographies de l’A.E.F. a été remarquablement enrichie. »

Réaliser des clichés de qualité dans des conditions climatiques tropicales extrêmement difficiles constitue à l’époque un exploit technique, mais il faut avant tout souligner le regard de l’artiste Béchaud dont les superbes photographies sur les populations ont permis de sauvegarder certaines traditions centrafricaines aujourd’hui disparues.

C’est dans une publication suivie d’un numéro spécial du bulletin de l’association Images et Mémoires (2006) que Didier Carité a sauvé Béchaud de l’oubli. Dans le présent livre, il tente une reconstitution du voyage de l’artiste depuis Brazzaville jusqu’à Mobaye, pour terminer au Tchad où il meurt du paludisme en 1912, au cours de son second séjour africain. Il ne s’agit pas ici d’une apologie de la colonisation, mais d’un hommage au photographe ainsi qu’aux Centrafricains qui sont alors durement éprouvés par l’esclavage, le régime des sociétés concessionnaires, les maladies ; la résistance du grand chef Baram-Bakié n’est pas occultée.

Ces images font naître en nous tous, Africains et Européens, des sentiments variés, allant de l’enthousiasme à l’indignation. Quoi qu’il en soit, elles ne peuvent être interprétées sans considérer le contexte de leur époque : dans cette optique, elles constituent un précieux patrimoine commun pluridisciplinaire.

Commander 19,50 €

mardi 1 décembre 2009

Périple en canoë à travers le Canada

Alexander Mackenzie
Exploration du Grand Nord canadien. Voyage en canoë d'écorce du lac Athabasca à l'océan Arctique, été 1789
Besançon, La Lanterne magique, 2009. 175 pages, 12,5 x 19 cm, broché. - ISBN : 9782916180090

" Le mercredi 3 juin 1789, à neuf heures du matin, je partis du fort Chipiouyan, situé sur la rive méridionale du lac des collines. J'étais embarqué dans un canoë d'écorce de bouleau, et j'avais pour compagnons un Allemand et quatre Canadiens, dont deux étaient accompagnés de leurs femmes.
Un Indien, qui portait le titre de Chef anglais, me suivait dans un petit canoë avec ses deux femmes; et deux autres jeunes Indiens, ses compagnons, étaient dans un autre petit canoë. Ces hommes s'étaient engagés à me servir d'interprètes et de chasseurs. Le premier avait autrefois accompagné le chef, qui conduisit M. Hearne à la rivière des Mines de Cuivre. Il s'était depuis distingué parmi ceux qui allaient échanger des pelleteries au fort Churchill, et il avait été longtemps attaché aux agents de la Compagnie de la baie d'Hudson. C'est ce qui lui avait fait donner le titre de Chef anglais.

J'étais aussi accompagné par un canoë que je destinais à faire le commerce, et dont j'avais confié le commandement à M. Leroux, l'un des commis de la Compagnie du Nord-Ouest. Ce canoë portait une partie de nos provisions; car le tout n'avait pas pu entrer dans le mien, où il y avait déjà les hardes nécessaires à notre voyage, un assortiment de marchandises destinées à servir de présents aux Indiens pour nous concilier leur bienveillance, et enfin les armes et les munitions qu'il nous fallait pour notre défense et pour la chasse. Cependant, il y avait lieu de croire que, si par la suite nous étions obligés de nous séparer, les vivres que nous aurions consommés laisseraient assez de place dans mon canoë pour recevoir le reste de notre approvisionnement. "

Commander 17 €

L'épopée d'un conquistador allemand

Nikolaus Federmann
Histoire Indienne. L'expédition de Nikolaus Federmann au cœur du Vénézuéla (1530-1531)
Besançon, La Lanterne magique, 2009. 200 pages, 12,5 x 19 cm, broché. - ISBN : 9782916180083

«Nous avions marché toute la journée sans nourriture et même sans eau, car nous n'en avions pas emporté avec nous de l'endroit où nous avions campé. Voyant que, de gré ou de force, nous ne pouvions rien tirer des guides, j'en fis couper deux en morceaux pour effrayer les autres; mais cela ne servit à rien car ils aimaient mieux périr que d'être nos prisonniers...» (Nikolaus Federmann)

1528: les marchands allemands de Augsbourg, les Welser, signent avec l'Empereur Charles Quint un contrat les autorisant à explorer, pacifier et exploiter le Vénézuéla. Durant 28 ans, leurs gouverneurs parcourent plus de 20 000 km à la recherche d'un passage vers l'océan Pacifique, puis de l'El Dorado, dont ils sont les premiers à avoir entendu parler. Lorsqu'en 1530 Nikolaus Federmann arrive à Coro pour le compte des Welser, en tant que capitaine-général et vice-gouverneur, il entreprend aussitôt une expédition dans les terres encore inconnues. Le récit qu'il nous livre raconte la vie quotidienne d'un conquistador et nous fait découvrir un monde qu'il va contribuer à détruire.

Le jeune homme de 25 ans, à la tête de 126 soldats et de nombreux porteurs indiens, parcourt pendant 6 mois plus de 600 km. Il rencontre une dizaine de populations indiennes inconnues; doit lutter contre la faim, la fatigue, les maladies et les Indiens de plus en plus rétifs devant l'encombrante présence et la violence des chrétiens.

Ce récit vivant et cruel, riche en action et en péripéties est le premier des rares témoignages directs de l'occupation allemande du Vénézuéla. Cette édition présentée et annotée est une nouvelle traduction du texte original publié en 1557.

Commander 17 €

A la découverte de l'Ouest américain

Patrick Gass
Vers l'Ouest, 1804-1806. Voyage des capitaines Lewis et Clarke depuis l'embouchure du Missouri jusqu'à l'entrée de la Colombia dans l'Océan Pacifique
Paris, Cosmopole, 2009. 322 pages, 15 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782846300445

Avril 1803, Napoléon, pour plus de quinze millions de dollars, cède aux Etats-Unis la Louisiane. Quelques mois plus tard, le capitaine Meriwether Lewis et le lieutenant William Clarke, à la tête d'une expédition commanditée par le président Jefferson, tentent de trouver une voie navigable entre le Mississipi et la lointaine côte Pacifique. Les ambitions de ce projet sont multiples et même si l'objectif premier est d'affirmer la puissance de la jeune République américaine. Le Corps de Découverte rapportera des relevés topographiques, des informations sur la flore, la faune, la géologie et établira des rapports amicaux avec des tribus indiennes.

Le récit de cette première expédition transaméricaine, considérée comme le mythe fondateur des Etats-Unis, est relaté par Patrick Gass, membre de l'expédition. Ce journal réserve de surprenantes descriptions et nous permet de découvrir des paysages et des lieux qui, un demi-siècle plus tard, deviendront définitivement américains.

Tangi Villerbu est docteur en histoire, professeur agrégé en histoire-géographie, chercheur associé au Centre d'études nord-américaines de l'EHESS. Il est l'auteur de La Conquête de l'Ouest. Le récit français de la nation américaine au XIXe siècle.

Commander 19,50 € > 18,52 €

mercredi 25 novembre 2009

Dernières publications de la Société de géographie

Ariane Audouin-Dubreuil & Etienne et Marie Christian
Les Croisières Citroën, 1922-1934. Coffret en 4 volumes
Grenoble, Glénat, 2009. 14 x 20 cm, coffret 4 volumes brochés. - ISBN : 9782723473279

Dans la période d'entre-deux-guerres, André Citroën lance à travers le monde des expéditions automobiles d'une telle envergure qu'elles assureront durablement la renommée de la marque au double chevron. La première traversée du Sahara en autochenilles permet en 1922 d'ouvrir une route à travers le Tanezrouft, entre Alger et Tombouctou sur la rive du Niger. La Croisière noire, en 1924-25, traverse tout le continent africain pour atteindre l'île rouge de Madagascar au terme d'un parcours de 20 000 km. En 1931-32, avec la Croisière jaune, Citroën relève le défi de relier Beyrouth à Pékin en franchissant les cols du Karakoram dans l'Himalaya et les hautes passes du Pamir. Montée à l'initiative d'un riche homme d'affaires avec le soutien de Citroën, la "Bedaux sub-arctic expedition", appelée également Croisière blanche, part à l'assaut des montagnes Rocheuses dans l'ouest canadien, en 1934.

Richement illustrés par des archives d'époque, exceptionnelles - photographies, cartes, correspondances, extraits de carnets de route - ces ouvrages vous feront revivre ces grandes expéditions du XXe siècle.

Commander 75 € > 71,25 €

---

Philippe Ménard
Marco Polo. A la découverte de l'Asie
Grenoble, Glénat, 2009. 272 pages, 14 x 20 cm, broché. - ISBN : 9782723469838

Un nouveau regard sur la vie exceptionnelle du grand voyageur vénitien, explorateur du monde, fameux découvreur de la Chine, du Proche, du Moyen et de l'Extrême-Orient.
Marco Polo, explorateur du monde, fameux découvreur de la Chine, du Proche, du Moyen et de l'Extrême-Orient mérite-t-il encore un nouveau livre ? Assurément, car tout n'a pas été dit, tous les problèmes n'ont pas été posés. Les images les plus importantes qui peuvent élucider son voyage et donner une idée de l’exceptionnelle diversité des pays d’Asie visités par le voyageur vénitien n'ont pas encore été toutes rassemblées.

Marco Polo est né le 12 septembre 1254 à Venise et mort le 8 janvier 1324. Il entreprend à 17 ans son voyage en Chine, accompagné de son père et de son oncle. Il parcourt la Route de la Soie à travers la Perse, le nord de l’Afghanistan et les hauts plateaux du Pamir, pour ensuite franchir le désert du Taklamakan avant d’atteindre enfin, en 1273, Shangtu et la cour de Khoubilai Khan. Il y séjourne pendant 17 ans, jusqu’en 1291, employé par le Grand Khan, tant en Chine qu’en Inde et en Birmanie. Le voyage du retour à Venise s’effectue par bateau avec une longue traversée de l’Océan Indien qui aura duré dix-huit mois ! Sumatra, Ceylan, la côte occidentale de l’Inde, passage retour de la Perse… Venise est atteinte à l’automne 1295.

Réunissant une iconographie tant ancienne - avec des manuscrits enluminés de la Bibliothèque nationale de France ainsi que des archives prestigieuses de musées chinois et occidentaux - que moderne, grâce aux photographies couleurs représentant les lieux visités par Marco Polo, ce livre apportera un nouveau regard sur la vie exceptionnelle du grand voyageur vénitien.

Commander 18 € > 17,10€

mardi 24 novembre 2009

L'étonnant récit d'une des voyageuses les plus inattendues

Ida Pfeiffer
Voyage en pays malais. Une femme à Sumatra et Bornéo
Paris, Cosmopole, 2009. 370 pages, 15 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782846300476

Petite bourgeoisie viennoise et mère de famille modèle, Ida Pfeiffer devra attendre d'avoir établi ses deux fils pour céder enfin à ses vieux rêves d'aventure. C'est donc en 1845, à l'âge de 50 ans, qu'elle annonce à ses proches médusés son départ pour un extraordinaire périple en Terre sainte, au Brésil, au Cap Horn, à Tahiti et en Inde. Devenue célèbre dans toute l'Europe grâce au premier récit de ses voyages, elle décide en 1851 de s'évader vers les îles de la Sonde, l'Indonésie d'aujourd'hui. La jungle inhospitalière, les pistes escarpées et boueuses n'entameront en rien sa détermination à rencontrer des tribus anthropophages. Durant son séjour à Bornéo, elle sera la première Occidentale à entrer en contact avec les Dayaks, considérés à l'époque comme de dangereux coupeurs de tête. Cette puritaine au caractère bien trempé qui renonce difficilement à ses préjugés sera totalement séduite par ces hommes " libres, nobles et fiers " dont les femmes, assure-t-elle, sont certainement moins malheureuses que " les pauvres ménagères d'Europe ".

Le dossier est rédigé par Mary Somers Heidhues, professeur d'histoire et de sciences politiques de l'Asie du Sud-Est auprès d'universités américaines et allemandes. Auteur de nombreux ouvrages et articles sur le sujet et en particulier sur la minorité chinoise d'Indonésie, elle s'intéresse depuis quelques années aux récits de voyages anciens sur l'Indonésie et les régions frontalières.

Commander 19,50 € > 18,52 €

L'affaire Voulet-Chanoine, Afrique, 1898-1899

Colonel Klobb & lieutenant Meynier
A la recherche de Voulet. Sur les traces sanglantes de la mission Afrique centrale
Paris, Cosmopole, 2009. 190 pages, 15 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782846300513

Villages pillés et rasés, populations massacrées ou réduites en esclavage... La mission Voulet et Chanoine chargée en 1898 de reconnaître la frontière française du Niger au Tchad sème la mort et la désolation sur son passage. En avril 1899, le gouvernement français reçoit des informations confidentielles et terrifiantes sur les exactions commises par les hommes de Voulet et Chanoine. Paris ordonne l'arrestation des officiers coupables.
Le colonel Klobb et le lieutenant Meynier, en poste au Soudan, acceptent de retrouver puis de reprendre en main la mission criminelle. Ils s'engagent alors vers les déserts du Sahel. Leurs journaux de route, réunis dans ce recueil, nous entraînent dans le sillage sanglant de la mission Voulet et Chanoine. Un voyage au coeur des ténèbres qui s'achèvera dans un bain de sang.
Ce drame restera longtemps occulté. Les journaux de route du colonel Klobb et du lieutenant Meynier exhument aujourd'hui cette page sinistre de la colonisation française en Afrique.

Un dossier réalisé par l'historienne Chantal Ahounou sur " l'affaire " et son contexte historique, comprenant la retranscription des débats à la Chambre des députés en 1900, vient enrichir ce document exceptionnel.

Commander 19,50 € > 18,52 €

mercredi 18 novembre 2009

Le quatrième raid automobile Citroën : la croisière blanche

Etienne & Marie Christian
La croisière blanche. A l'assaut des montagnes Rocheuses
Grenoble, Glénat, 2009. 160 pages, 24 x 32 cm, cartonné. - ISBN : 9782723465748

La Croisière blanche (juillet 1934-octobre 1934) fut le quatrième raid automobile organisé par André Citroën au Canada à l’initiative de Charles Bedaux.

Fortune faite, Bedaux ouvre des cabinets en Europe et se consacre aux voyages. En 1929, il traverse l’Afrique d’est en ouest en automobile. Compte-tenu des résultats médiatiques obtenus grâce aux succès de la Croisière noire et de la Croisière jaune, André Citroën est tenté de renouveler un exploit comparable sur le continent américain.

Sur un trajet imaginé par Charles Bedaux, cinq Citroën type P 17 sont lancées dans une traversée du nord-ouest du Canada à partir d’Edmonton, capitale de l’Alberta. L’expédition part le 6 juillet 1934. Se lançant à l’assaut des Montagnes Rocheuses, elle rencontre très rapidement des difficultés imprévues et insurmontables dues aux pluies diluviennes, aux glissements de terrain et à la boue qui s’ensuit. Le 17 juillet, la Bedaux Sub Arctic Expedition arrive à Fort Saint-John ; le 11 août, deux des autochenilles sombrent dans le passage de la Halfway river. Le 13 août, le radeau de l’expédition chargé d’une automobile part à la dérive ; les deux autres doivent être abandonnées, l’expédition continue alors à cheval. Début septembre, les zones non cartographiées de la Colombie britannique sont atteintes ; à la fin de ce même mois, Charles Bedaux est contraint d’abandonner l’objectif de Telegraph Creek (sur l’océan Pacifique), les tempêtes de neige et les chevaux malades empêchant toute progression. L’expédition fait alors demi-tour et sera de retour à Edmonton par la Canadian Pacific Railway le 23 octobre 1934.

Superbement illustré, cet ouvrage retrace l’odyssée des autochenilles dans les montagnes Rocheuses de l’’ouest canadien. Même si elle ne connaîtra pas le succès escompté, la Croisière blanche reste une aventure exceptionnelle.

Préface d'Ariane Audouin-Dubreuil.

Commander 35 € > 33,25 €

lundi 16 novembre 2009

Itinéraire autobiographique d'un ethnologue

François-Robert Zacot
Peuple nomade de la mer. Les Badjos d'Indonésie
Paris, Pocket, 2009. 593 pages, 11 x18 cm, broché. - ISBN : 9782266198318

Cet ouvrage est le récit d'une aventure humaine, de celles qu'on ne vivra plus. Mais c'est aussi un livre où l'auteur se livre à une autobiographie et propose une véritable psychanalyse du voyageur, cerne les motivations profondes et inconscientes de l'ethnologue.

L'auteur a vécu plusieurs années avec les Badjos d'Indonésie, nomades de la mer qui se veulent à l'écart du monde, fuyants, mystérieux. Ils sont la mémoire vivante des vagues migratoires millénaires venant d'Asie, et ayant peuplé l'Asie du Sud-Est et plus tard l'Océanie. Éparpillés sur des milliers de kilomètres le long de la côte d'Indonésie, des Philippines et de Malaisie, leur mode de vie est extraordinaire : la plupart vivent dans des villages lacustres, d'autres dans leur pirogue où tous les actes de la vie se déroulent. Qui sont les Badjos ? Avec les yeux de l'ethnologue, le lecteur partage le suspense de l'enquête, découvre une société aux origines inconnues, aux mœurs uniques.
François-Robert Zacot rend compte aussi des interrogations de l'ethnologue sur lui-même et de l'exploration de son âme : comment sa propre histoire se devine-t-elle dans sa rencontre avec l'autre et dans son travail ?

Commander 12,50 € > 11,88 €

samedi 14 novembre 2009

Les Maori, une civilisation du Pacifique

Victor Segalen
Les immémoriaux
Paris, Plon, 2009. 338 pages, 11 x 18 cm, broché. - ISBN : 9782266199179

Les " Immémoriaux ", ce sont les derniers païens des îles de Polynésie, les Maoris oublieux de leurs coutumes, de leur savoir, de leurs dieux familiers, en un mot de leur propre passé. C'est tout d'abord ce passé même que l'on retient de Tahiti, vers la fin du mir siècle, avec ses rites précis, ses fêtes plus libres. Mais bientôt débarquent les Européens et parmi eux des missionnaires méthodistes anglais, armés de bibles, de codes et d'une morale exterminatrice. Cependant, Térii, le récitant, héros du livre, initié presque malgré lui à des cosmogonies qu'il néglige, voyage au hasard des cieux et des îles. Vingt ans plus tard, on le retrouve à Tahiti, ignorant et païen au milieu des siens, orgueilleux de leurs nouveaux titres. Térii, à son tour, s'abandonne et se laisse baptiser et européaniser. Ainsi, toute cette race se renie avec désinvolture - et se meurt.

Illustré de dessins, de documents tahitiens, ce texte est complété par d'importantes annexes qui établissent à partir de quels faits et observations a été construit un des rares romans ethnographiques que compte notre littérature.

La mémoire des derniers païens des îles de Polynésie. Le livre s'ouvre sur une plongée dans la société tahitienne de la fin du XVIIIe siècle, avec ses rites précis et ses fêtes plus libres. Mais bientôt débarquent les Européens et parmi eux des missionnaires méthodistes anglais, armés de bibles, de codes et d'une morale plus exterminatrice que les massacres anciens. Segalen a osé parler de l'ingérence missionnaire dans les âmes et en dénoncer les effets pernicieux. Le héros est un conteur polynésien. Les immémoriaux est un des grands romans ethnographiques français. Segalen est un des plus grands écrivains contemporains dont Stèles, en Chine, et René Leys, ont assuré la consécration internationale.

Commander 7,30 € > 6,94 €

L'appel du désert

Roger Frison-Roche
Carnets sahariens, suivi de Cinquante ans de Sahara
Paris, Arthaud, 2009. 620 pages, 15 x 20 cm, broché - ISBN : 9782700303193

Voici enfin réunis en un seul ouvrage l'ensemble des récits sahariens de Roger Frison-Roche. Depuis sa découverte du désert algérien, en 1935, jusqu'à sa dernière excursion, en 1975, Frison-Roche a effectué pas moins de dix-neuf expéditions dans le Sahara.
Dans Carnets sahariens, il retrace ses premières méharées, l'ascension de la mystérieuse Garet El Djenoun (la " montagne des Génies ") et ses essais de ski sur les dunes du Grand Erg occidental, la découverte de gravures encore un raid en vue de réaliser le premier film en couleurs sur le Sahara.
Les textes de Cinquante Ans de Sahara, qui furent publiés pour la première fois en 1976 accompagnés de photographies, constituent l'aboutissement de cette passion pour le Sahara. Frison-Roche y évoque sa dernière expédition saharienne, effectuée plusieurs années après, en suivant un circuit hors-piste de 3 500 km, dans un Sahara qui a changé et s'est ouvert au tourisme, mais dont il sait faire revivre l'envoûtement.

Roger Frison-Roche (1906-1999), né à Paris de parents savoyards, s'installe à Chamonix à 17 ans et passe ses diplômes de guide et de moniteur de ski. Guide-explorateur, il découvre le désert en 1936, à travers le Hoggar, et en tombe amoureux. Il part en Algérie en tant que journaliste, et y reste dix-sept ans. Il est l'auteur de nombreux livres sur la montagne, le Sahara, la Laponie et le Grand Nord canadien.

Commander 30 € > 28,50 €

vendredi 13 novembre 2009

Les plus belles images des grandes expéditions

préface de Jean-Louis Etienne
30 ans de découvertes du monde
Paris, Géo, 2009. 223 pages, 28 x 40 cm, broché. - ISBN : 9782810400539

De l'expédition Tara Arctic, volontairement prise dans les glaces pour en comprendre la dérive, à la découverte des restes de dinosaures géants en Patagonie, des plongées du Nautile, qui arrache aux abysses de stupéfiants secrets, au Radeau des Cimes, qui se pose comme un papillon au sommet des grandes forêts tropicales pour y recueillir des plantes inconnues, ce livre anniversaire retrace la fabuleuse saga des plus grandes expéditions et découvertes des trente années de vie du magazine GEO.
Dans les pas des grands explorateurs du passé, tels Bougainville, Halley, Audubon, Amundsen ou, plus proches de nous, Jacques-Yves Cousteau, Haroun Tazieff, Paul-Emile Victor ou Théodore Monod, voici l'épopée fantastique, à travers les cinq continents, les océans, le ciel et le cosmos, des découvreurs d'aujourd'hui, tels Patrice Franceschi, Francis Hallé, Jean-Louis Etienne ou Bertrand Piccard.

Sélectionnés parmi plus de 3 600 dossiers du magazine et illustrés de plus de 200 photographies exceptionnelles et documents, dont certains sont fort rares, les vingt-deux sujets emblématiques réunis dans cet ouvrage se lisent comme autant de captivants romans. Des romans vrais. Des romans d'aventures et de passion, de découvertes et d'espoirs en quête d'horizons lointains, de rêves et d'avenir. Un somptueux portrait de notre monde et de ses si fragiles merveilles à travers ceux qui les révèlent pour mieux les préserver. Ainsi, pour célébrer son anniversaire, GEO, témoin de toutes les grandes expéditions maritimes, aériennes, terrestres et ethnologiques, a réuni dans ce luxueux ouvrage les vingt-deux sujets les plus emblématiques des trois dernières décennies. Complétés, remis en perspective par rapport à l'actualité comme à l'histoire, ils sont répartis en quatre grands chapitres : découverte des terres, découverte des peuples, découverte des mers et découverte du ciel.
En cadeau inédit, une oeuvre originale de l'artiste Marc Lacaze, qui illustre les grandes expéditions de ce livre.

Commander 39,90 € > 37,90 €

mercredi 4 novembre 2009

Histoire de la découverte des pôles

Beau Riffenburgh
Explorations polaires
Paris, National Geographic, 2009. 29 x 26 cm, broché. - ISBN : 9782845822931

Durant le dernier quart du XIXe siècle et les premières vingt années du XXe siècle, des explorateurs venus du monde entier ont conquis les mythiques passages du Nord-Est et du Nord-Ouest, atteint les deux Pôles, exploré le bassin arctique et survolé, en ballon puis en avion, l'Arctique et l'Antarctique, derniers bastions tenus par la nature la plus hostile qui soit. Explorations Polaires retrace aussi l'épopée des aventuriers les plus célèbres, Ernest Shackleton, Jean-Baptiste Charcot ou encore Robert Falcon Scott, et de leurs équipiers méconnus.
C'est toute cette histoire faite de bravoure et de sacrifice, d'intégrité et d'impostures, de triomphes et d'échecs, celle d'hommes disparus dans les glaces ou frôlant la folie au cours d'hivernages apocalyptiques, que nous raconte ce livre exceptionnel.

Commander 39,90 € > 37,90 €

mardi 3 novembre 2009

Menus du monde entier

sous la direction d'Andrée Lapoint
A table avec les grands explorateurs
Paris, Ulysse, 2009. 174 pages, 22 x 26 cm, broché. - ISBN : 9782894649190

D'expéditions en aventures, Les Grands Explorateurs vous transportent sur les cinq continents et vous dévoilent les recettes de leurs plats préférés. Explorez vous aussi ces univers culinaires exotiques, et savourez le monde en famille ou entre amis.
A table avec Les Grands Explorateurs est un livre de recettes hors du commun. Agrémentés de magnifiques photographies, les menus exquis, les récits de voyage étonnants, les anecdotes touchantes ou drôles et les traditions culinaires bien vivantes vous feront littéralement voyager !

Commander 24,99 € > 23,74 €

lundi 2 novembre 2009

Parcourir les routes de l'histoire

Elisabeth Dumont-Le Cornec
Les routes mythiques
Paris, Belin, 2009. 120 pages, 30 x 25 cm, broché. - ISBN : 9782701153575

Chargées d'histoire, riches en découvertes, un grand nombre de routes ont acquis une renommée planétaire. C'est le cas de la Route de la soie ou de la Route 66 aux États-Unis. D'autres, presque oubliées au fil du temps, connaissent une renaissance, comme les chemins de St Jacques de Compostelle ou la via Domitia romaine. Enfin, à la faveur du tourisme vert, des itinéraires ont été remis au goût du jour. Ils sont destinés à mettre en valeur un patrimoine naturel (GR20 en Corse) ou historique comme la route Napoléon ou le circuit du Souvenir qui traverse les champs de bataille de la Grande Guerre dans le Somme.

Commander 24 € > 22,80 €

mercredi 28 octobre 2009

Sur les pas du navigateur Barentsz

Emmanuel Rimbert
Le chapeau de Barentsz. La route du Grand Nord
Paris, Magellan, 2009. 176 pages, 13 x 20 cm, broché. - ISBN : 9782350741475

" « Tu seras un errant parcourant le froid. » Pour la première fois le navigateur Willem Barentsz m’a parlé avec ces mots. La râpe du vent faisait balancer les îlots de glace suspendus à sa barbe. La flamme de la bougie oscillait aussi. Ses lèvres, bien dessinées, semblaient sautiller. Il avait le nez droit, les sourcils salés, le visage légèrement torturé, le teint hâlé du marin.
Je me suis toujours plu à croire que les vents guidaient nos parcours : qu’ils sont la cause de nos tourbillons. Ils font tourner la terre et dessinent les mappemondes d’un autre souffle."

Le navigateur néerlandais Willem Barentsz (vers 1550-1597) avait un jour imaginé rejoindre la Chine en passant par le Nord.
Happé par le courage de ce navigateur injustement méconnu, l’auteur gomme le temps pour embarquer vers le Grand Nord, retrace une épopée mythique. Contre le froid, la glace impénétrable, l’ours polaire…, chaque moment est un hymne à la vie. Des rêves fous de Willem Barentsz aux pérégrinations de l'auteur lui-même en passant par la rencontre avec un barman norvégien, un pêcheur irlandais, les repères basculent.

Commander 15 € > 14,25 €

mardi 27 octobre 2009

Voyage chez les chrétiens d'Orient

Sébastien de Courtois
Le nouveau défi des chrétiens d'Orient. D'Istanbul à Bagdad
Paris, JC Lattès, 2009. 140 pages, 13 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782709633123

En Irak, les deux dernières années furent particulièrement meurtrières pour les chrétiens d’Orient : en octobre, des prêtres, des femmes et des enfants ont été assassinés. Ce regain de violence fait suite aux attentats qui, depuis cinq ans, visent les Églises chrétiennes aux quatre coins du pays.
Du jour au lendemain, plus de 12 000 chrétiens se sont réfugiés dans des villages au pied des montagnes. Un tel exil n’avait jamais été observé depuis… des siècles. Là, ils trouvent la protection armée – une milice de 2 000 hommes – rémunérée par le ministre chrétien du gouvernement du Kurdistan autonome. Cela sera-t-il suffisant ? Qui veut mettre fin à la présence deux fois millénaire des chrétiens d’Orient en Mésopotamie ?
Au rythme actuel de cette émigration, il n’y aura plus de chrétiens dans leur berceau originel. Quelques années suffiront à clore les chapitres d’une présence que les invasions arabes, turques et mongoles n’avaient pourtant pas entamée.

Sébastien de Courtois est parti à la rencontre de ces exilés entre le nord de l’Irak, la Syrie et la Turquie. Il nous en livre un récit vivant, et donne la parole à ces populations qui souffrent ainsi qu’à des grandes figures, comme le ministre chrétien Sarkis Aghajan du gouvernement autonome du Kurdistan, (d’où vient l’argent ? qui le protège ?) ou de l’évêque syriaque d’Alep, qui aide les deux cent mille chrétiens réfugiés en Syrie.

Commander 17 € > 16,15 €

vendredi 23 octobre 2009

Petite histoire en images des régions et rivages de France

Sophie Bogrow & Hervé Champollion
Villages de France
Paris, Aubanel, 2009. 240 pages, 16 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782700606386

"Les uns se groupent en rangs serrés (...); les autres s'éparpillent en ordre lâche ; certains, disposés en arêtes de poisson le long d'un axe unique ; d'autres suivent le dessin d'un relief, le méandre d'un fleuve (...). On distingue immanquablement le village méditerranéen, aux maisons hautes et aux rues étroites qui protègent du mistral et du soleil, le village breton éparpillé dans le bocage, le village lorrain aligné sur une large rue qui servait naguère de cour de ferme... Et puis, il y a ces mille détails de construction, d'organisation, de mode de vie, qui définissent un "pays" (c'est-à-dire un pagus, une bourgade) et lui donnent sa "couleur locale", sa nuance unique."

Commander 19,95 € > 18,95 €

Grégoire Kauffmann & Mathieu Leroux les Jardins
Iles et presqu'îles de France
Paris, Aubanel, 2009. 240 pages, 16 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782700606379

"Île comme idéal, imagination, identité. Île comme impatience, influence, indépendance. Île comme immensité, surtout, car même pour les plus minuscules d'entre elles, ces fascinantes demoiselles de l'océan évoquent immanquablement le grand large, les aventures au long cours, l'évasion vers un ailleurs chargé de mystère et de rêve. Sentinelles du continent, les îles symbolisent aussi l'ouverture vers le vaste monde."

Commander 19,95 € > 18,95 €

La première grande expédition sur le Mékong

Francis Garnier
Voyage d'exploration en Indo-Chine par une commission française
Paris, Olizane, 2009. 576 pages, 14 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782880863807

Aux débuts de la colonisation de l’Indochine, sur l’initiative du jeune officier Francis Garnier, une Commission d’exploration du Mékong est créée. Son but est de localiser la source du fleuve et d’examiner la possibilité de rejoindre la Chine en le remontant, afin d’en faire une voie propice aux échanges commerciaux avec l’Indochine, et donc avec la France. Le commandement de l’expédition est confié au capitaine de frégate Doudart de Lagrée.
De cette expédition périlleuse qui durera deux ans (1866-1868), Francis Garnier rapporte un récit vivant, riche en renseignements sur les contrées traversées, dont certaines sont encore à l’époque inconnues.
Il évoque aussi les difficultés que les explorateurs ont rencontrées tout au long du voyage. Cependant ceux-ci doivent rapidement se rendre à l’évidence: le Mékong n’est navigable que sur des biefs plus ou moins importants, séparés entre eux par des rapides infranchissables. De plus, des rebellions locales contraignent l’expédition à abandonner le cours du fleuve et à continuer par voie terrestre jusqu’au Yang-Tsé-Kiang, par lequel elle pourra rejoindre la côte à Shanghai, puis retourner à Saigon.
Ce périple de 6700 kilomètres, traversant jungles, contrées désertes et pays dévastés par la guerre, sera fatal à Doudart de Lagrée qui meurt des fièvres en cours de route. Francis Garnier, son second, prend alors le commandement de l’expédition.
Ce récit, bien que l’un des plus passionnants du XIXe siècle, n’a jamais été réédité dans son intégralité depuis sa première publication en 1884.

Commander 26 € > 24,70 €

mercredi 21 octobre 2009

Les porteurs de l'Himalaya

Philippe Montillier
Himalaya. Avec les porteurs du Népal
Paris, Olizane, 2009. 160 pages, 22 x 24 cm, broché - ISBN : 9782880863753

Les livres sur l’Himalaya célèbrent le plus souvent la beauté du pays, les exploits des alpinistes occidentaux à l’assaut de sommets vertigineux, mais ne parlent que très rarement des gens qui rendent possibles ces exploits: les porteurs népalais, communément appelés sherpa. Or, sans eux, rien ne pourrait être envisagé sur place, que ce soit pour les expéditions en haute montagne, ou pour l’acheminement des biens de première nécessité dans les vallées reculées. Dans le présent ouvrage, l’auteur s’attache à rendre hommage à ces femmes et ces hommes qu’il fréquente depuis de nombreuses années et avec lesquels des liens forts se sont noués.

Philippe Montillier est un passionné de l’Himalaya et du Népal en particulier depuis plus de vingt ans. Il a participé à bon nombre d’expéditions en altitude et parcourt fréquemment les hautes vallées pour son travail de terrain. Il a publié plusieurs ouvrages ainsi qu’une vaste collection d’images.

Commander 32 € > 30,40 €

mardi 20 octobre 2009

Histoires des pôles

Jennifer Niven
Ada Blackjack
Paris, Paulsen, 2009. 393 pages, 15 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782916552156

L’expédition organisée par Vilhjalmur Stefansson en Arctique en 1921 a pour objectif de coloniser l’île Wrangel que se disputent alors la Russie soviétique, le Canada et les Etats-Unis. Il a été prévu d’embarquer, le long de la côte de l’Alaska, plusieurs familles d’Esquimaux. Mais Ada est finalement la seule autochtone avec pour missions de coudre et ravauder les vêtements de ses compagnons : Crawford, Maurer, Galle et Knight. Le voyage doit durer deux ans.

L’explorateur Stefansson, resté au Canada, ne tarde pas à se désintéresser de son équipage. Isolés et affaiblis par le manque de nourriture et les conditions climatiques, Crawford, Maurer et Galle décident, en janvier 1923, d’aller chercher du secours en traversant à pied la mer gelée des Tchouktches (Sibérie). On ne les reverra jamais.
Ada se retrouve seule lorsque Knight vient à mourir du scorbut. Elle devra survivre cinq mois durant avant d’être finalement sauvée en septembre 1923…

En se fondant sur les journaux de bord de l’équipage et la presse de l’époque, Jennifer Niven retrace avec authenticité la tragique aventure des ces naufragés de l’Arctique.

Ecrivain et scénariste américaine, Jennifer Niven vit à Los Angeles. Son précédent roman, Pris dans les glaces, a été traduit dans une dizaine de langues.

Commander 25 € > 23,75 €

---

Eigil Knuth
Indépendance ou la philosophie du voyage en traîneau, édition français-groenlandais-inuktitut-russe
Paris, Paulsen, 2009. 124 pages, 11 x 17,5 cm, broché. - ISBN : 9782916552170

En 1936, le Danois Eigil Knuth participe à l’Expédition française Trans-Groenland, aux côtés de Paul-Émile Victor. Ensemble, ils vont parcourir l’Inlandsis d’ouest en est.
Cette première expédition change le cours de sa vie.
Knuth effectue plusieurs autres voyages au Groenland. De ses multiples expériences, Knuth tire une réflexion sur la place de l’Homme dans l’Univers. Ainsi naît Indépendance.
De sa description du paysage glaciaire, et plus précisément du fjord groenlandais Independence, Eigil Knuth tire un récit poignant de vérité sur la condition humaine – l’expédition polaire devenant symbole de liberté, loin des contraintes de la société des hommes. Ce texte à dimension philosophique et poétique est un ouvrage de la maturité.
Alors que Knuth traverse une période de doute, il vit l’une des expériences les plus intenses et étranges qui soient : découvrir une terre inaccessible, un univers inconnu, aussi vierge que le regard qui s’y pose. C’est, pour un artiste tel que Knuth, une occasion unique de transformer son appréhension du réel, de restructurer sa pensée et de réapprendre. En cela, Indépendance est le récit d’une re-naissance.

Préface de Jean Malaurie

Commander 11,90 € > 11,30 €

samedi 17 octobre 2009

" Le Kipling du froid "

Jack London
Romans, récits, nouvelles du Grand Nord
Paris, Robert Laffont, 2009. 1164 pages, 14 x 20 cm, broché. - ISBN : 9782221113394

Jack London : 1876-1916. Quarante années de vie remplies par une cinquantaine de volumes, des pièces de théâtre, des poèmes, des articles et reportages, des discours enflammés pour la cause du socialisme. Une vie brève et dense à laquelle il mit fin lui-même comme l'avait déjà fait le héros de son roman autobiographique, Martin Eden. Jack London est mort dans son ranch de Gien Ellen, à quelques heures de cheval de sa ville natale, San Francisco. Ce Californien n'a cessé de parcourir le monde, la société, la vie dans tous les sens possibles : marin et chasseur de phoques, chômeur et vagabond du rail à travers les Etats-Unis et le Canada, clochard dans les bas-fonds de Londres, boxeur, chauffeur dans une centrale thermique, repasseur dans une teinturerie pour payer ses inscriptions à l'université, mineur au Klondike pendant la ruée vers l'or de 1898, correspondant de guerre en Corée et au Mexique.

Ce volume contient L'Appel de la forêt, Le Fils du loup, Croc-Blanc, Construire un feu, Histoires du pays de l'or, Les Enfants du froid, La Fin de Morganson, Souvenirs et aventures du pays de l'or, Radieuse aurore, tous romans, récits ou nouvelles du Grand Nord.

Commander 30 € > 28,50 €

vendredi 16 octobre 2009

Jean-Louis Etienne, explorateur

Jean-Louis Etienne
30 ans d'expéditions
Paris, Le Chêne, 2009. 351 pages, 19,5 x 23,5 cm, relié. - ISBN : 9782812300868

" La nature a toujours été le terrain de jeux de ma jeunesse. Passer une nuit sous la tente au fond du jardin à l'âge de 8 ans fut ma première expédition. Aussi loin que me conduit la mémoire, je retrouve ce désir d'engagement, ce besoin d'espace. Finalement, depuis l'enfance, je ne me suis jamais départi de ces rêves d'aventures lointaines. "

Infatigable défenseur de la planète, Jean-Louis Etienne parcourt le monde depuis plus de 30 ans. Parmi ses nombreux exploits, il réalise la traversée du pôle Nord en solitaire et à pied (1986) et la traversée de l'Antarctique via le pôle Sud avec une équipe internationale et des chiens (TransAntarctica, 1989-1990) ou encore la Mission banquise, trois mois de dérive à bord du Polar Observer pour étudier le réchauffement climatique (2002).
Cet humaniste nous raconte ici, en images et en mots, son incroyable vie d'aventure à la découverte des mers, des montagnes et des pôles.

Commander 39,90 € > 37,90 €

jeudi 15 octobre 2009

New York : Pour nous, Européens, elle est la vitrine des Etats-Unis ; pour eux, Américains, elle est la plus européenne des villes...

sous la direction de Pauline Peretz
New York. Histoire, promenades, anthologie & dictionnaire
Paris, Robert Laffont, 2009. 1360 pages, 13 x 20 cm, broché. - ISBN : 9782221106877

Malgré la concurrence d'autres cités tentaculaires dans le monde, New York conserve un extraordinaire pouvoir de fascination. Emblème du matérialisme triomphant, cette ville est aussi l'écrin d'un développement intellectuel et artistique original et d'une force rare qui attire, sans distinction, provinciaux, touristes et immigrants. Tous convaincus de pouvoir légitimement réussir dans la " Big Apple".
Afin d'éclairer ces innombrables facettes, ce livre explore, outre les landmarks bien connus - Central Park, le Chrysler, Grand Central, le pont de Brooklyn...-, les boroughs éloignés des itinéraires habituels - Brooklyn, terre de Walt Whitman mais aussi des Dodgers, Queens, creuset d'un nouveau multiculturalisme, le Bronx, berceau du hip-hop... Il entraîne le lecteur dans le tempo trépidant d'une ville qui, du Vieux New York au New York clinquant d'aujourd'hui, n'a cessé de changer de visage, au rythme des arrivées de milliers d'hommes et de femmes, et des destructions et reconstructions de quartiers entiers. A travers l'histoire, la littérature, le cinéma et les avant-gardes artistiques, il invite le lecteur à rejoindre ce gigantesque caravansérail où se côtoient langues, coutumes, nationalités et croyances diverses et où se mêlent radicaux chics de Park Avenue et traders de Wall Street, sans-abri de Times Square et nouveaux venus en quête de repères.

Ouvrage collectif, ce New York a été conçu et coordonné par Pauline Peretz, ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, docteure en histoire et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Nantes. Elle est aussi diplômée de l'Université Columbia de New York, où elle se rend très régulièrement pour ses recherches et pour assouvir son goût de la ville. Autour d'elle, Pauline Peretz a rassemblé une équipe de seize auteurs confirmés.

Commander 32 € > 30,40 €

mercredi 14 octobre 2009

La mission d'un Américain au Pakistan et en Afghanistan

Greg Mortenson & David Oliver Relin
Trois tasses de thé
Grenoble, Glénat, 2009. 456 pages, 16 x 24 cm, broché. - ISBN : 9782723471398

En 1993, dans les montagnes du Pakistan, l'alpiniste américain Greg Mortenson se perd en descendant du K2, le deuxième plus haut sommet du monde. Il est secouru par les habitants d'un village isolé. Ému par leur accueil et choqué par leur dénuement, il promet de revenir pour construire une école.
Trois tasses de thé est l'histoire de cette promesse, de sa réalisation et de la façon dont elle a transformé la vie de Mortenson, jusqu'à devenir une mission de paix engageant l'image de l'Amérique tout entière. Aujourd'hui, ce sont plus de quatre-vingts écoles que Mortenson et son ONG Central Asia Institute ont bâties entre Pakistan et Afghanistan, avec l'objectif d'offrir, notamment aux filles, une éducation laïque et équilibrée dans ces vallées où les talibans multiplient les écoles coraniques.
Il faut imaginer ce que représente un tel projet dans ces territoires difficiles d'accès, où la route est régulièrement coupée par des éboulements, où les communications ne passent pas, où tout se négocie, du prix du ciment au salaire du maître d'école... Là-bas, les engagements, ponctués de Inch Allah, se prennent autour d'une tasse de thé: à la première, vous êtes un inconnu; à la deuxième, un ami; à la troisième, vous faites partie de la famille.

Dans un contexte politique et religieux ultrasensible depuis le 11 septembre 2oo1, l'Américain Mortenson incarne souvent l'ennemi aux yeux des autorités religieuses et d'une population formatée par les mollahs. Sa bataille, il la mène pourtant aux côtés des habitants: avec leur aide, leur amitié, leur soutien, il lutte pour l'éducation et, à terme, pour la paix.
Contre les amalgames, l'étroitesse d'esprit, la peur, la haine, la terreur, il fait fleurir des écoles sur le terreau dans lequel naît habituellement l'extrémisme.

Commander 22 € > 20,90 €

mardi 13 octobre 2009

Promenade à Alexandrie

Olivier Poivre d'Arvor
Alexandrie Bazar. Le roman d'une ville
Paris, Menges, 2009. 234 pages, 17 x 25 cm, broché. - ISBN : 9782809900699

Si "les noms, parce qu'ils sont l'asile des rêves, sont les aimants du désir, comme l'écrivait Proust, alors le nom d'Alexandrie est mien ", confie Olivier Poivre d'Arvor. Le nom d'Alexandrie lui appartient peut-être, mais Alexandrie a dévoré l'auteur par son charme vénéneux de capitale ptolémaïque, somnolente, épicée et sensuelle. Il y a rencontré son destin par nécessité littéraire.

Les odeurs, celles des marais quand le vent est au sud, ou celles des embruns du septentrion ne peuvent s'immiscer dans le dédale du souk el Attarine, règne de la cardamome, du carvi ou du cumin. Sa bibliothèque, rêve de tant d'érudits, renaît à la vie. Les hérauts des communautés grecque, arménienne, juive, voire britannique ou italienne reviennent parfois tromper la douleur de l'exil. Même riches et loin de Mare Nostrum, ces Alexandrins gardent tous la mémoire blessée de leur ville, martyre des conflits du XXe siècle. Capitale en majesté décrépie, mythe glorieux des Lagides, la ville chante un immense bazar peuplé de conquêtes, d'enchantements et de fantômes géniaux qui ont pour nom Alexandre, Antoine et Cléopâtre, Durrell, Forster, ou encore Cavafy.

Dans cet essai romanesque, Olivier Poivre d'Arvor exalte légendes et symboles, et sa plume redonne vie à l'âme mélancolique de cette cité héroïque.

Commander 25 € > 23,75 €

lundi 12 octobre 2009

Voyage sentimental d'un Européen en Asie

Olivier Page
Dragon de cœur. Voyage au Viêt Nam sur la route Mandarine
St Paul, Lucien Souny, 2009. 220 pages, 16 x 24 cm, broché. - ISBN : 9782848862910

Le Viêt Nam, Olivier Page le connaît comme sa poche, et l'ancienne route mandarine qui relie Cao Bang à Ca Mau, bien que longue de près de 2300 km, est pour lui un terrain d'aventure familier et une terre de rencontres. Car les voyages, cet écrivain le revendique, ne valent la peine que par les liens qu'ils permettent de tisser, à l'épreuve du quotidien, des réalités et des rêves. Ainsi en est-il avec les personnages vivants, jeunes ou vieux, riches ou pauvres, qui peuplent ce livre : conducteurs de cyclo-pousse, agronome devenu astrologue, poète-boxeur tenant un hôtel pour chiens et chats, ingénieur forestier reconverti en photographe de nus féminins, bateliers, aubergistes, mannequins de mode, musiciens, vétérans de la guerre. Sans oublier les représentants de la jeunesse dorée lors des nuits folles d'Hanoi.
Tous ont ici une histoire à raconter. Et cette histoire, c'est bien sûr celle d'un pays qui ne ressemble à aucun autre, "alliance d'un cœur d'acier et d'une enveloppe de porcelaine". Encore faut-il savoir frapper à la bonne porte, tendre l'oreille et écouter.

Olivier Page réussit à merveille. Il est vrai que ce Breton de souche, lui-même marié à une Vietnamienne, père de deux enfants à la nationalité franco-vietnamienne, s'est trouvé dans ce Viêt Nam, "né de l'union d'un Dragon et d'une fée", une seconde patrie. Bonne raison de le choisir comme guide pour aller à la découverte de "l'indestructible pays" au moment où Hanoi se préparer à célébrer, en 2010, ni plus ni moins que son millénaire.

Commander 17 € > 16,15 €

samedi 10 octobre 2009

Lesueur, artiste de talent au service de l'observation scientifique et naturaliste

Gabrielle Baglione & Cédric Crémière
Charles-Alexandre Lesueur. Peintre voyageur, un trésor oublié
Paris, Conti, 2009. 400 pages, 25,5 x 28,5 cm, broché. - ISBN : 9782351030110

19 octobre 1800, Charles-Alexandre Lesueur, âgé de vingt-deux ans, s'embarque pour une expédition hors du commun à la découverte des Terres Australes. Durant ces quatre années autour du monde, il se révèle un dessinateur de talent au service de l'observation scientifique et naturaliste. Poussé par une curiosité insatiable, au coeur de cet âge d'or de l'histoire naturelle et des cercles savants, il ne cesse de voyager, de l'Océanie à l'Europe, en passant par les Etats-Unis. Les animaux, les paysages ou les " Naturels " rencontrés, sont autant de sujets qui remplissent ses carnets de croquis et ses vélins. Lesueur peint, décrit, tente de comprendre un monde encore inconnu, un monde à découvrir.

La finesse du trait, le réalisme des couleurs, la justesse de la description, font de l'oeuvre de ce peintre naturaliste génial un véritable trésor artistique dont l'intérêt scientifique ne se dément pas aujourd'hui. Dans l'esprit des grands explorateurs du siècle des Lumières, Lesueur mêlera toute sa vie, passion et observations, aventures et dessins.

Gabrielle Baglione est historienne de l'art océanien. Elle est responsable de la collection d'arts graphiques du Muséum d'histoire naturelle du Havre.
Cédric Crémière est historien des sciences. Il dirige le Muséum d'histoire naturelle du Havre.

Commander 39,90 € > 37,90 €

mardi 6 octobre 2009

Merveilleux carnets de voyage

Roselyne de Ayala & Jean-Pierre Guéno
Les plus beaux récits de voyage

Paris, La Martinière, 2009. 228 pages, 20 x 24 cm, broché. - ISBN : 9782732440187

De Sindbad le marin à Titouan Lamazou, du IXe siècle à l'aube du XXIe siècle, explorateurs, marins, marchands, missionnaires, botanistes, géographes, exilés, écrivains, poètes ou soldats... tous ont raconté leurs pérégrinations, leurs découvertes ou leur vision d'un ailleurs réel ou imaginaire. Inventant ou réinventant les fondements de la littérature, ces récits de voyage constituent une bibliothèque idéale, nourrie de toutes les saveurs, de toutes les sensations, de tous les rêves...
Des Indes aux Amériques, en passant par la Chine, l'Afrique et les pôles, cette superbe anthologie, à travers un choix de 100 manuscrits originaux, nous conduit sur les sentiers intimes des plus grands voyageurs, tels Marco Polo, Jacques Cartier, Eugène Delacroix, Gustave Flaubert, Antoine de Saint-Exupéry, Alexandra David-Néel ou encore Théodore Monod.

Commander 24 € > 22,80 €

vendredi 2 octobre 2009

La traite des fourrures aux XVIIIe et XIXe siècles

Carolyn Podruchny
Les voyageurs et leur monde. Voyageurs et traiteurs de fourrures en Amérique du Nord

Québec, Presses universitaires de Laval, 2009. 405 pages, 15 x 23 cm, broché. - ISBN : 9782763787374

Les travailleurs canadiens-français qui pagayaient dans les canots, transportaient des marchandises et étaient affectés dans les postes les plus septentrionaux de l’Amérique du Nord à l’époque de la traite des fourrures sont entrés dans la culture populaire sous le nom de voyageurs. Les chercheurs universitaires autant que les vulgarisateurs de l’histoire leur ont attribué le rôle romantique de joyeux et robustes héros qui ont frayé le chemin à la colonisation européenne dans le Nord-Ouest sauvage. Carolyn Podruchny regarde au-delà des stéréotypes pour révéler les contours des vies des voyageurs, leur vision du monde et leurs valeurs.

Les voyageurs et leur monde démontre que les voyageurs avaient développé des identités distinctes, modelées par leurs racines de paysans canadiens-français, les peuples autochtones qu’ils rencontraient dans le Nord-Ouest et la nature de leur emploi, engagés à contrat dans des environnements divers. Les identités des voyageurs s’imprégnaient également de leurs constants périples et de leur propre idéal de masculinité qui valorisait la force, l’endurance et l’audace. Bien qu’il soit difficile d’entendre les voix des voyageurs dans les documents d’archives, il est possible d’y découvrir une impressionnante quantité d’informations dans les descriptions laissées par leurs maîtres, les explorateurs et d’autres personnes de passage. En analysant leurs vies en conjonction avec la métaphore du voyage, Carolyn Podruchny ne fait pas que révéler la vie quotidienne de ceux qu’elle examine – ce qu’ils mangeaient, leur cosmologie et leurs rituels festifs, leurs familles et, par-dessus tout, leur travail –, elle souligne aussi leur influence sur le paysage social et culturel de l’Amérique du Nord.

Commander 32 € > 30,40 €

Pour redécouvrir un autre sens du voyage

Franck Michel
Routes. Eloge de l'autonomadie. Une anthropologie du voyage du nomadisme et de l'autonomie

Québec, Presses universitaires de Laval, 2009. 603 pages, 13 x 21 cm, broché. - ISBN : 9782763787947

Routes. Mythiques ou mystiques, fascinantes et meurtrières, libératrices et oppressantes, chemins verts ou autoroutes polluées, elles ne peuvent laisser indifférent. Ceux qui les prennent n'en reviennent jamais indemnes. Ce livre traite de la route, certes, mais également du voyage, du nomadisme et de l’autonomie. Il propose une anthropologie, personnelle et iconoclaste, à la fois interdisciplinaire et engagée. Une analyse dense des pratiques et usages des chemins du monde qui se veut aussi un éloge de « l’autonomadie », doux mélange du nomadisme et de l’autonomie.

Au-delà de l'usage et de l'usure du voyage, cet ouvrage interroge le touriste-voyageur indépendant d'aujourd'hui sur le sens de ses motivations et de ses actes, il rencontre l'errant sous toutes ses formes, il explore les sentiers plus ou moins glorieux des routes, des pistes reconnues aux itinéraires délaissés. Il interpelle également le mythe du voyage, l'univers du tourisme prédateur, le fantasme du nomadisme, et présente les sociétés actuelles en proie à un sentiment d'individualisme maladif et désœuvré face au défi de la mondialisation et aux ravages du capitalisme. Cette « immondialisation » oppresse les contemporains comme autrefois la colonisation ou l'impérialisme opprimait les populations dominées. Les dominants ont changé de visage mais pas de méthode, et les libertaires d'ici, les nomades d'ailleurs, les résistants de toujours, sont les premiers à payer le prix de la normalisation politique et de l'uniformisation culturelle.

Routes entend analyser l’état du monde du voyage, explorer de nouvelles pistes, décentrer notre regard grâce à l’autonomadie, proposer une anthropologie de la route à la fois engagée et sans langue de bois, bref nous avons ici un essai sur le voyage qui pourrait bien nous aider à retrouver le chemin de l'hospitalité propre au nomadisme et de la dignité chère à l'autonomie. Cette autre voie salutaire est une manière, par l'écrit et la mobilité, de choisir la vie et non la survie. Pour redécouvrir un autre sens du voyage.

Commander 34 € > 32,30 €

jeudi 1 octobre 2009

Bien choisir sa destination

Jean-Noël Darde
Où et quand partir en 2010 ?

Paris, Hachette, 2009. 540 pages, 14 x 23 cm, broché. - ISBN : 9782012445857

La Bible des voyageurs de tous poils pour savoir où et quand aller voir ailleurs.

Où partir? Le bon choix : tableaux et planisphères pour en un coup d’œil identifier, dans tous les pays du monde, la période la meilleure en fonction de son type de voyage (séjour balnéaire ou découverte) ; les plus beaux rendez-vous nature, des idées pour skier en été, plonger en hiver… et un précieux tableau des indices du coût de la vie pour évaluer son budget.

Comment partir ? Bien s’informer : précautions sanitaires, durée des vols, obtention des visas, meilleurs sites Internet, etc.

Quand partir ? La meilleure période : le temps qu’il fait des Açores au Zimbabwe : 188 fiches pays avec tableaux des températures (air, mer), ensoleillement et précipitations, rubriques Valise, Santé, Bestioles, Foules…

Commander 23 € > 21,85 €

Histoire de Pierre Savorgnan de Brazza

René Maran
Savorgnan de Brazza

Paris, Dauphin, 2009. 240 pages, 15 x 22 cm, broché. - ISBN : 9782716314091

Ce livre est l'histoire de Pierre Savorgnan de Brazza (1852-1905), italien naturalisé français, grand explorateur du début du siècle à qui l'on doit le nom de la ville de Brazzaville (Congo). Il explora la rive droite du fleuve Congo ouvrant la voie à la colonisation française en Afrique équatoriale. Sa bonhomie, son charme, son approche pacifique des Africains faisaient de Brazza une figure d'exception parmi ses contemporains qui exploraient l'Afrique au nom des grandes puissances occidentales. Les populations locales de Brazzaville ont rendu récemment hommage à Savorgan de Brazza en élevant un mausolée à son attention. Ces cendres y ont été transférées en octobre 2006.

René Maran (1887-1960) remporte le Prix Goncourt attribué à un noir en 1921 avec son livre intitulé " Batouala ". Aîné d'Aimé Césaire (1913-2008), et de Léopold Sédar Senghor (1906-2001), René Maran demeure le grand oublié de cette littérature Antillaise que l'on nomme aujourd'hui " francophone ". Alors que Léopold-Sédar Senghor en a lui-même fait le " précurseur de la négritude ". Batouala, roman qu'il juge " trop noir et non-européen " pour les Français le fera connaître, et déclenchera un vent de scandale notamment auprès des responsables de l'administration coloniale qui interdit la diffusion du livre en Afrique (Maran sera contraint de démissionner de son poste). Sa fonction d'administrateur des colonies le met dans une position délicate : il se doit de servir son pays qu'il chérit tant, mais ne peut s'empêcher de se sentir solidaire des peuples d'Afrique équatoriale française.

Commander 14 € > 13,30 €

mercredi 30 septembre 2009

Le Mékong exposé au Luxembourg

Philippe Franchini & Lâm Duc Hiên
Mékong. Histoires d'hommes

Paris, Le Chêne, 2009. 239 pages, 19,5 x 25 cm, broché. - ISBN : 9782812301520

Lâm Duc Hiên est né sur les rives du Mékong. Revenant sur les eaux qui ont bercé son enfance, il a remonté ce fleuve mythique, de son delta au Vietnam jusqu'à ses sources au Tibet, en voguant au rythme du bateau-stop, traversant les pays qui le bordent et partageant la vie de ceux qui vivent sur ses flots et ses berges. Cet ouvrage est son carnet de voyages en images, exposé sur les grilles du jardin du Luxembourg jusqu'au 6 janvier 2010.

Commander 19,90 € > 18,90 €

mardi 29 septembre 2009

Survol du patrimoine français

Encyclopédies du voyage Gallimard
Les patrimoines de France

Paris, Gallimard, 2009. 696 pages, 14 x 26 cm, broché. - ISBN : 9782742423507

Des clefs pour comprendre...
... la grande histoire du patrimoine, ses voix fondatrices et ses débats tumultueux, la constitution de son administration et la multiplication de ses espaces. L'histoire de la ville, l'invention de l'urbanisme et la formation des territoires, la ville dans le paysage et le paysage de la ville. Et aussi les nombreux acteurs, de l'Etat, des collectivités territoriales et locales, de la société civile. Et encore la multitude des métiers, de la connaissance historique et technique, de la création, de la restauration... Et puis les outils de la protection et de la gestion du patrimoine.

126 villes et pays présentés
Des collectivités de toutes les tailles, de toutes les époques, de tout type patrimonial : archéologique et monumental, architectural et artistique, rural et urbain, mais aussi industriel, militaire, civil... Des portraits de villes et de pays, des gros plans sur des actions de rénovation, d'aménagement urbain, de réhabilitation de monuments et de reconversion de sites, mais aussi de création, de médiation culturelle. Une iconographie emblématique et foisonnante, les plus grands noms de la photographie d'architecture et du voyage, des dessins d'architecture et des cartes...

Des annexes étoffées
Les grandes dates du patrimoine, un index des villes et des pays présentant leurs principaux lieux de visite, et des circuits de découverte pour les pays. Pas moins de 170 auteurs pour cet ensemble, tous spécialistes de chacun de ces lieux : urbanistes, architectes, historiens, conservateurs du patrimoine, ingénieurs, géologues, universitaires, animateurs du patrimoine, guides-conférenciers...

Commander 35 € > 33,25 €

Marcher n'est pas un sport...

Frédéric Gros
Marcher, une philosophie

Paris, Carnets Nord, 2009. 302 pages, 12,5 x 19 cm, broché. - ISBN : 9782355360084

La marche à pied connaît de plus en plus d'adeptes qui en recueillent les bienfaits : apaisement, communion avec la nature, plénitude... Nous sommes très nombreux à bénéficier de ces dons. Marcher ne nécessite ni apprentissage, ni technique, ni matériel, ni argent. Il y faut juste un corps, de l'espace et du temps.
Mais la marche est aussi un acte philosophique et une expérience spirituelle. Allant du vagabondage au pèlerinage, de l'errance au parcours initiatique, de la nature à la civilisation, l'auteur puise dans la littérature, l'histoire et la philosophie ; Rimbaud et la tentation de la fuite, Gandhi et la politique de résistance, sans oublier Kant et ses marches quotidiennes à Kdnigsberg. Et si l'on ne pensait bien qu'avec les pieds ? Que veut dire Nietzsche lorsqu'il écrit que " les orteils se dressent pour écouter " ? C'est ce que l'on cherche ici à comprendre.
A la fois traité philosophique et définition d'un art de marcher, ce livre en réjouira beaucoup, qui ne se savaient pas penseurs en semelles.

Frédéric Gros est professeur de philosophie à l'université Paris-XII. Il a travaillé sur l'histoire de la psychiatrie (Création et folie, PUE), la philosophie de la peine (" Et ce sera justice ", Odile Jacob) et la pensée occidentale de la guerre (" Etats de violence ", Gallimard). Il a édité les derniers cours de Michel Foucault au Collège de France.

Commander 17 € > 16,15 €

jeudi 24 septembre 2009

Les mots de la montagne

Sylvain Jouty & Hubert Odier
Dictionnaire de la montagne

Paris, Omnibus, 2009. 1088 pages, 13 x 20 cm, broché. - ISBN : 9782258079809

L'univers montagnard exploré en 2 600 mots dans un dictionnaire multiforme : les lieux, les hommes, les bêtes, les fleurs, mais aussi les rêves, les exploits, les héros... Des recensions de toutes les grandes "premières", les biographies des plus célèbres grimpeurs et découvreurs, des itinéraires, des idées de randonnées...

Alpiniste et rédacteur en chef durant 18 ans du mensuel Alpinisme et Randonnée, Sylvain Jouty est l'auteur de nombreux livres sur la montagne, encyclopédies, livres d'histoire, romans et nouvelles.
Hubert Odier, alpiniste et éditeur, a publié plusieurs ouvrages consacrés à la montagne, notamment sur les Pyrénées.

Commander 26 € > 24,70 €

samedi 19 septembre 2009

Le rendez-vous des explorateurs et des géographes du monde entier

Henri Malo
A l'enseigne de la Petite Vache, où l'Empire colonial se jouait dans un café
Paris, Elytis, 2009. 173 pages, 17 x 24 cm, broché. - ISBN: 9782356390240.

Un beau jour de cette fin du XVIIIe siècle, une Belge, Mlle de Genève, fonda dans l’étroite rue Mazarine, à Paris, une crémerie-café-restaurant qui devait prendre pour enseigne : La Petite Vache.
Non loin de la Société de Géographie, elle devint le rendez-vous des explorateurs et des géographes du monde entier qui la préféraient aux salons luxueux et aux restaurants à la mode.
Pourquoi ces modernes conquistadors se rassemblaient-ils dans l’arrière-salle étouffée et minuscule de cette gargote? Ils s’y retrouvaient entre eux, sans gène, sans contraintes, côtoyant d’autres scientifiques, des écrivains ou des artistes qui les charmaient et les distrayaient, discutant de ces vastes projets où l'avenir de la France et de son empire colonial étaient en jeu. Ils se replongaient avec joie dans la société et dans une atmosphère intellectuelle qui leur faisait défaut, lorsqu’ils tutoyaient les régions hostiles, dans la solitude de la brousse africaine ou les jungles des tropiques.
Savorgnan de Brazza ou Dutreuil de Rheims furent des habitués de La Petite Vache. Aussi, comment ne pas croire que c’est précisement à La Petite Vache que sommeillait la grandeur de l’empire français ? Comment ne pas penser que c’est dans cette antichambre de l’honorable et prestigieuse Société de Géographie que des destins d'explorateurs se jouaient ?

Henri Malo (1908-1978) fut historien et romancier, ancien auditeur libre de l’Ecole des chartes. Il a consacré de nombreux livres aux corsaires et aux pirates.

Commander 18 € > 17,10 €