Actualité des livres et des guides de voyage • Le blog de la Librairie La GéoGraphie

Nouvelles et prochaines parutions • Actualités • Critiques et analyses

vendredi 28 décembre 2012

La vie de Nicolas Vanier est une oeuvre singulière

Nicolas Vanier
Destin nord
Paris, Pocket, 2012. 144 pages, 10,8 x 17,7 cm, broché.

Le nom de Nicolas Vanier est associéà cette passion animale, viscérale, de partage et d'échange avec la nature qu'il raconte dans ce livre d'entretiens avec Lionel Duroy. Adolescent nourri des romans de Jack London, Nicolas Vanier embarque à dix-sept ans pour la Laponie. Depuis, il n'a cessé de sillonner le Grand Nord, de l'Alaska à la Sibérie, du Labrador à l'Arctique, en équipe, seul ou en famille. 
Il nous apporte une fois encore la preuve que l'on peut faire de sa vie une oeuvre singulière dont le critère de réussite serait... le plaisir.

Commande  6,10 €

Découvrez les plus beaux et les plus rares livres d'exploration

Michèle Polak & Alain Dugrand
Des livres à la découverte du monde
Paris, Hoëbeke, 2012. 279 pages, 24,5 x 31,5 cm, cartonné.

La libraire Michèle Polak et le romancier Main Dugrand ont eu accès à des collections privées uniques et se sont égarés avec délices dans les plus beaux et les plus rares livres d'exploration terrestre composés entre le XVe et le début du XXe siècle. Qu'ils soient aventuriers, scientifiques, naturalistes, diplomates, mercenaires, géographes, marchands, religieux ou même voleurs, des hommes sont partis, souvent au péril de leur vie, à la recherche des terres inconnues, à la rencontre des peuples. Leurs voyages se sont enchaînés sur des siècles, et leurs récits se sont répandus grâce une invention qui allait transformer l'esprit du monde: l'imprimerie. En 1556, Léon l'Africain offre sa description de l'Afrique; un peu plus tard, l'explorateur René Caillié réussira l'exploit d'être le premier Européen à sortir vivant de Tombouctou... D'autres, ailleurs et sur tous les continents, cherchent les sources de rivières mythiques, découvrent des peuples déconcertants ou encore rapportent de Terre sainte la première représentation de la licorne... De Marco Polo à la Croisière jaune, Des livres à la découverte du monde, illustré de près de 500 images, gravures et croquis, en noir et en couleurs, nous laisse émerveillés face à ces animaux fascinants, ces populations mystérieuses, ces plantes extraordinaires. 
Des extraits des textes originaux nous donnent aussi à lire comment, à ces époques, on racontait le monde. En un seul volume regroupant 90 de ces livres remarquables, c'est toute une bibliothèque d'exception qui s'offre à nous.

Commande 59,80 € > 56,81 €

mercredi 12 décembre 2012

L'herbier des explorateurs

Florence Thinard & Yannick Fourié 
L'herbier des explorateurs 
Sur les traces de Théophraste, Jussieu, La Pérouse, Darwin, Livingstone, Monod...
Toulouse, Plume de carotte, 2012. 171 pages, 24,6 x 38,5 cm, relié.

Les plantes ont eu, de tout temps, le pouvoir de jeter sur les routes et à travers les océans, des explorateurs botanistes prêts à toutes les souffrances et privations pour découvrir de nouveaux spécimens. Les moustiques, le scorbut, les indigènes parfois belliqueux ou encore l'eau croupie, rien ne semble insurmontable à ces scientifiques curieux de la nature qui les entoure. Pour ces grands hommes, donner son nom à une nouvelle plante et accéder ainsi à la postérité, faire avancer les connaissances scientifiques, classer et répertorier le vivant, voilà la source de leur motivation. 
Souvent les expéditions sont financées par les familles royales d'Europe et l'enjeu est autant économique que politique. Pourtant en dépit des guerres qui opposent leurs pays, les botanistes français, anglais, prussiens ou russes, échangent des planches d'herbier, des spécimens rares et des courriers racontant leurs découvertes. De l'Egypte antique à nos jours, ce livre propose les portraits de 70 explorateurs et de leurs aventures botaniques à travers le globe. 
Que ce soit Marco Polo, Pierre Poivre, La Pérouse, Charles Darwin ou Théodore Monod, tous ont en commun le goût de l'aventure et l'émerveillement devant la plus modeste des plantes.

Commande 39 € > 37,05 €

Le Paris disparu

Philippe Mellot
Paris disparu 
Photographies 1845-1930
Paris, Lodi, 2012. 288 pages, 24 x 34 cm, relié.

Depuis les transformations phénoménales effectuées sous le second Empire, la destruction de Paris s’est poursuivie, inexorablement. Sans doute, une ville doit grandir, évoluer… mais Paris semble être un cas à part. En effet, de façon excessive, voire absurde, la plus belle ville du monde est constamment défigurée ! Avec un acharnement mystérieux, des rues entières parfois, des hôtels historiques et des immeubles de style sont invariablement détruit au profit d’une architecture sans âme, identique quelque soit le point du globe, de New York à Singapour. 
À l’heure où le temps des destructions insensées semble arriver à son terme (vous pouvez ici en constater l’étendue), nous vous proposons de parcourir, par le biais d’environ 340 photographies anciennes et inédites pour la plupart (prises entre 1945 et 1930), les rues, venelles, impasses, passages, et boulevards du vieux Paris populaire et de retrouver ainsi plusieurs facettes de son vrai visage, follement romantique celui-là ! Pour vous mettre en appétit, vous découvrirez en introduction un dictionnaire des restaurants parisiens des origines à 1950, enrichi par des menus de rêve et réunissant les petites et grandes tables de la capitale de la gastronomie.

Commande 32 € > 30,40 €

Voyage du Yemen à l'Inde, dans le sillage des dhows

Claire & Reno Marca
Journal de la mer d'Arabie 
Voyage du Yemen à l'Inde, dans le sillage des dhows
Paris, La Martinière, 2012. 216 pages, 25 x 29 cm, broché.

Partis en 2010 sur l'île yéménite de Socotra, Claire et Reno Marca y découvrent par hasard les dhows, d'énormes boutres en bois qui assurent le transport marchand d'une rive à l'autre de l'Océan Indien. Piqués par le caractère extraordinaire de ces vaisseaux qui demeurent, depuis le commerce des épices, les derniers héritiers des échanges séculaires entre l'Afrique, l'Arabie et l'Inde, ils décident de remonter leur route jusqu'en Inde, où ils seraient, dit-on, fabriqués. 
Ils remontent donc les côtes de l'Arabie, traversant le Yémen puis le Sultanat d'Oman pour arriver à Dubaï, où les dhows côtoient de manière surréaliste les gratte-ciel futuristes... 
De là, ils embarquent sur un cargo et traversent l'Océan Indien pour atteindre l'Inde, où ils découvrent enfin les fabuleux chantiers de dhows, après six mois d'aventures... 

Respectivement auteur et illustrateur, Claire et Reno Marca ont fait de leur passion commune pour les horizons lointains un mode de vie. Trois ans de voyage (Aubanel, 2005, Editions de La Martinière, 2011) est leur premier récit illustré. Cet ouvrage exceptionnel a été plusieurs fois récompensé (prix du Jury 2007 au FIDLAS, Vallauris ; mention Spéciale Prix Amerigo Vespucci 2006 (Saint-Dié des Vosges) ; mention Spéciale à la Biennale du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand 2005 ; prix des Cinq Continents 2006 (catégorie beaux-livres). Leur deuxième ouvrage, Madagascar, 3 mois de voyage sur l'île rouge (Aubanel, 2007), a obtenu le Grand Prix Michelin à la Biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand 2007, et leur dernier ouvrage, Algérie, "Soyez les bienvenus !" (Aubanel, 2008), est un magnifique succès.

Commande 39 € > 37,05 €

lundi 3 décembre 2012

Hjalmar Johansen, explorateur méconnu

Reinhold Messner & Sidonie Mezaize
Pôle
Paris, Arthaud, 2012. 228 pages, 13,7 x 22 cm, broché.

Pôle Courage, loyauté, fierté et endurance, l'explorateur polaire Hjalmar Johansen réunissait toutes ces qualités. Et pourtant, son nom et la mémoire de ses exploits ont été effacés au profit des deux géants, Fridtjof Nansen et Roald Amundsen, dont il a été successivement le fidèle partenaire et qu'il a accompagnés lors de leurs expéditions polaires au tournant du XXe siècle. 
Johansen était lui aussi un héros : il s'était lancé sans hésiter, seul avec Nansen et une poignée de chiens de traîneau, à l'assaut du désert de glace de l'Arctique. Quelques années plus tard, au pôle Sud, il avait refusé d'abandonner à une mort certaine un homme épuisé, contrecarrant les ordres d'Amundsen. Autant d'actes de bravoure qui auraient dû lui assurer gloire et reconnaissance, et pourtant il n'en fut rien. Comment cet athlète converti en explorateur polaire a-t-il pu se faire si facilement évincer de la scène? 
Dans ce récit plein d'humanité, Reinhold Messner donne une voix à cet explorateur méconnu et porte un regard sans concession sur les temps légendaires de la conquête polaire, cette fabuleuse épopée des temps modernes dont il loue la grandeur, mais dévoile aussi la face plus obscure.

Commande 19,90 € > 18,90 €


À bord du légendaire Transsibérien...

Didier Bizet
Empreinte transsibérienne
Grenoble, Critères Editions, 2012. 110 pages, 19,6 x 26 cm, broché.

"Moscou - Pékin, c'est 8000 km de rails, de stops, d'attente, d'incertitude... et de quiétude. 8000 km de romance où chacun gère sa solitude obligatoire, 8000 km à travers I'Oural si théâtral, les forêts sibériennes si littéraires, les eaux du Baïkal insoupçonnables, les plaines mongoles tant espérées et les foules de Pékin hallucinantes. Le Transsibérien est un voyage ancien à travers les paysages du présent."  
Entre carnet de voyage et portfolio, cet ouvrage de photographies nous emmène loin sur des terres entre l'Europe et l'Asie, sur les vastes étendues de Sibérie, dans des villes à l'atmosphére bouillonnante; en contraste avec le milieu clos d'un train dans lequel le temps se fige. À bord du légendaire Transsibérien, ce sont d'histoires humaines et de beauté d'âme dont nous parle cet ouvrage. 
Préface de Géraldine Dunbar

Commande 19,50 € > 18,52 €

Long Cours

Sous la direction de Tristan Savin & Isabelle Brokman
Long Cours Hiver 2012, N° 2
Paris, L'Express, 2012, 194 pages, 21,2 x 27,2 cm, broché.


Au sommaire de ce numéro: 
- Le camp K101, nouvelle inédite de William Boyd 
- Ethnies birmanes, par Thierry Falise 
- Des chiens, des armes, des femmes et du mobilier par Jim Fergus 
- Quand la crise financière profite à la Mafia, par Roberto Saviano 
- Bernard Buigues, chasseur de mammouths, par Laure Noualhat 
- Tristes savanes, par Alexandre Kauffmann 
- Cyberabad, par Nicolas Cornet 
- Fargo et la ruée vers l’emploi, par Fabrice Humbert 
- Carnet de route à Okinawa, par Gérard Rondeau 
- Souvenirs rajpoutes, par Sylvain Tesson et Thomas Goisque 

DOSSIER : VIVRE SANS DIEU 
- L’alternative des athées américains, par Hélène Crié-Wiesner 
- Laïcs israéliens : pragmatisme et système D, par Nathalie Hamou 
- Les évangéliques brésiliens gagnent du terrain, par Lamia Oualalou 
- « L’amour de ce bas monde est la source de tout péché », par Hanan el-Cheikh, 
- « Machi », par Caryl Férey - Kim et le « Grand Jeu » par Tristan Savin 
- Banlieue de rêve par Pierre Sérisier 
- De Bombay aux Maldives, un récit graphique de Benjamin Flao 
- Divine vanille, par Olivier Rœllinger
- Souvenirs d'enfance à Saïgon, juste avant la guerre.

Commande 15 €

vendredi 30 novembre 2012

Palaces et grands hôtels de légende



Catherine Donzel 
Palaces et grands hôtels de légende
Paris,Édition du chêne, 2010. 360 pages, 22,5 x 15 cm, broché, coffret.


      Depuis des décennies, depuis que le XIXe siècle a inventé le concept de la grande hôtellerie de luxe, il suffit de prononcer le nom d'un palace pour aussitôt évoquer la ville dont il est parfois le plus sûr ambassadeur, voire le symbole, au même titre que les palais et monuments historiques bâtis alentour. Le Ritz c'est Paris, aussi sûrement que la tour Eiffel. Le Savoy c'est Londres, tout comme Buckingham palace. Le Raffles, c'est Singapour et l'universel Singapore sling siroté glacé au Long Bar ; c'est aussi le passage international et obligé de tous les aventuriers de l'Extrême-Orient. 

Car comme des phares splendides érigés sur les routes de la planète, tous ces palaces sont des points de ralliement incontournables. De la vieille Europe aux Etats-Unis, en passant par le Moyen-Orient ou l'Asie, les palaces accueillent - pêle-mêle - le monde entier : des présidents en campagne électorale, des hommes d'affaires, des acteurs de cinéma séjournant incognito, des divas précédées d'une avalanche de fleurs, des espions, des écrivains-voyageurs et des correspondants de guerre, ou simplement une riche clientèle d'anonymes sûrs de trouver ici le luxe et le confort qu'ils ont laissé chez eux. C et univers fabuleux, où se condensent l'Histoire et les histoires, est recréé dans cet ouvrage avec une foule d'anecdotes et d'innombrables documents d'archives. 

 À quoi il faut aussi ajouter les reportages photographiques contemporains spécialement réalisés par les auteurs : car tous les palaces évoqués ici sont toujours en activité et ouverts aux visiteurs - du moins dans leurs espaces publics. De sorte qu'à l'heure du thé ou des cocktails, nos lecteurs-voyageurs sont invités à aller y côtoyer la légende : c'est le souvenir de Greta Garbo ou d'Agatha Christie qui flotte au Pera Palas d'Istanbul ; c'est celui d'Hemingway, de Cocteau, de Somerset Maugham qui habite la terrasse du Gritti, à Venise, au crépuscule ; c'est la silhouette massive de Churchill que l'on peut encore imaginer, peignant chaque été au soleil, dans les beaux jardins de La Mamounia, à Marrakech ; et c'est à Sissi que l'on pense, en admirant le lac Léman, depuis les terrasses du Beau Rivage, à Genève.

Commande 39,90 € > 20 €

mercredi 28 novembre 2012

Écrivains voyageurs


Jean-Claude Perrier
L'Almanach des voyageurs
Paris, Magellan et Compagnie, 2012. 192 pages, 13 x 20 cm, broché.

Oui, l'écrivain-voyageur français existe ! Et il a des choses à dire sur l'état du monde. Une idée simple est toujours une bonne idée. Par-delà le temps et l'espace, douze écrivains-voyageurs d'aujourd'hui, et de grand talent, ont envoyé une lettre à un personnage du passé à la fois pour lui rendre hommage et pour lui faire part de leurs sentiments. 

Sont ainsi conviés à ce banquet : Joachim du Bellay, le petit dieu des carrefours, Nicolas Bouvier, Ernest Hemingway, Joshua Slocum, Henry Morton Stanley, le marquis de Custine, Louis-Ferdinand Céline, Isabelle Eberhardt, Ewart Grogan. le maître Rûmî, Yakov Sannikov, et un voyageur du futur... 

Commande 15 € > 14,25 €

Voyager dans les îles


Véronique, Durruty
Iles : Tour du monde aléatoire
Paris, Édition de la Martinière, 2012. 288 pages, 19,5 x 24,5 cm, broché.

Présentation de l'éditeur 
 Il y a des îles villes et des îles paradis, des îles nature et des îles culture, des îles proches, des archipels et des îles pour Robinson Crusoé, loin de tout, des îles mythiques et des îles encore à découvrir, et même des îles à naître. Véronique Durruty invite le lecteur à parcourir avec elle une centaine d'îles à travers ses photographies, ses textes et ses croquis. Elle raconte sa vision du lieu, subjective et sensible comme ses photos : rencontres, découvertes, anecdotes, qu'elle complète par des conseils de lecture. Entre photographies, dessins et textes, elle transmet sensations et sentiments, alliant les images à la poésie photographique toute personnelle, et le charme du carnet de voyage aux techniques diverses : aquarelle, collage, encre, etc. Très loin du guide de voyage, elle sait créer une proximité immédiate entre le lecteur et les êtres qu'elle a croisés sur sa route. 

Biographie de l'auteur
 Véronique Durruty explore le voyage par les sens et les sensations. Elle développe son approche sensuelle et instinctive à travers différents médias, principalement la photographie, mais aussi la vidéo, l'écriture et le dessin. Son travail a fait l'objet d'une vingtaine d'ouvrages et d'expositions dans le monde entier, à Londres, New York, Tokyo... En France, on a pu apprécier ses photographies depuis les Rencontres d'Arles, jusqu'aux grilles du jardin du Luxembourg, à Paris. Son approche très personnelle conduit les marques de la cosmétique et du luxe à faire appel à elle : Cacharel, Hermès, Kenzo, Jean Paul Gaultier, Lancôme, Moët & Chandon, Ungaro... Elle fait partie de l'agence Rapho. 


Commande 29 € > 27,55 €

365 destinations pour se faire la malle

Françoise Chaffin
Voyage : 365 destinations pour se faire la malle
Paris, La Martinière, 2012. 480 pages, 19,7 x 19,7 cm, broché.

Qui n'a pas un jour rêvé de louer une petite île bretonne ou de descendre en pirogue le paisible fleuve Niger, de sillonner l'Asie à bord du mythique Transsibérien ou d'accompagner la transhumance des chevaux islandais, de séjourner dans une ancienne mine désaffectée ou d'observer les étoiles depuis la cime d'un arbre, de partir à la rencontre du majestueux ours polaire ou de venir en aide aux koalas australiens ? Parce que le monde est un réservoir infini de destinations, certaines incontournables, d'autres méconnues, et qu'il existe autant de manières de voyager, l'ouvrage propose un fabuleux tour de la planète en 365 expériences uniques : du ski sur les dunes du Sahara algérien au base jump dans les fjords norvégiens, de la chasse aux tornades dans le Midwest américain au vol en compagnie d'oiseaux migrateurs, du Timkat éthiopien célébré dans les églises enterrées de Lalibela au Burning Man Festival au coeur du désert du Nevada... 
365 jours pour envisager le voyage autrement - en solitaire ou en famille, en privilégiant luxe et confort ou tourisme équitable, le temps d'un week-end ou pour un périple de plusieurs mois... -, et ainsi tenter, en filigrane, d'appréhender ce que "voyager" veut dire aujourd'hui.


Commande 25 € > 23,75 €

mercredi 21 novembre 2012

Pierre Loti photographe

Alain Quella-Villéger & Bruno Vercier
Pierre Loti photographe
Paris, Bleu autour, 2012. 320 pages, 25 x 30 cm, broché.

Après Pierre Loti dessinateur (2009), voici Pierre Loti photographe. Une autre facette de cet artiste aux multiples talents. Un nouveau carnet de voyages, inspiré et largement inédit. Des voyages en Orient au fil desquels Loti, marin, promeneur, a composé, de 1894 à 1907, une œuvre d’un millier de clichés, dont plus de la moitié, les meilleurs, figurent ici. 

Chronologiquement : la Terre sainte ; l’Inde et la Perse, d’où il rapporte deux saisissantes séries ; la Chine, la Corée et l’Indochine ; puis, avant l’Égypte, son cher Istanbul, dont il donne un foisonnement d’images, parmi les plus vivantes ; sans oublier des portraits de marins et de proches qu’il capte chez lui, à Rochefort et au Pays basque. 

Des bords du Gange aux rives du Bosphore ou de la Bidassoa, de Jérusalem à Ispahan, le reporter Pierre Loti cède souvent le pas au romantique. Pénétré de l’évanescence des choses, il se hâte de les fixer de son regard d’artiste et d’enfant saisi par la magie de la photographie. Et il révèle du monde une vision pleine d’humanité, émerveillée.


Commande 38 € > 36,10 €

Seule sur le transsibérien

Géraldine Dunbar
Seule sur le transsibérien 
Mille et une vies de Moscou à Vladivostok
Paris, Transboréal, 2012. 312 pages, 14 x 22,4 cm, broché.

C’est par le légendaire Transsibérien que Géraldine Dunbar a choisi de renouer avec la Russie. Dans les gares où elle fait étape et lors de ses échappées dans la steppe ou la taïga, la voyageuse croise des gens d’horizons divers – cheminots, étudiants, militaires, chasseurs, pêcheurs, anciens déportés ou nouveaux riches –, tous réunis dans la vie du train, dont elle emprunte les trois classes. 
Après 10 000 kilomètres de l’Oural à l’Amour en passant par les rives du lac Baïkal, l’auteur atteint l’océan Pacifique. Quatre mois d’enchantement, à goûter les zakouskis et le charme des conversations, à contempler l’infini des paysages, à visiter les villes de Sibérie et à vivre sous le regard attentionné des chefs de wagon pour, enfin, faire siens les mots de Tolstoï : « Est seul vivant celui qui aime. »


Commande 20,90 € > 19,85 €

mardi 13 novembre 2012

La vallée sans hommes

Roger Frison-Roche
La vallée sans hommes
Paris, Arthaud, 2012. 384 pages, 15 x 20 cm, broché.

Revenu au Canada, Max part en expédition sur la rivière Nahanni et s'installe au-delà des zones habitées, pour méditer et vivre en ermite. Son neveu Bruno, également assoiffé de liberté, l'y rejoint. 

Collection: Classiques Arthaud

Commande 22 € > 20,90 €

La peau de bison

Roger Frison-Roche
La peau de bison
Paris, Arthaud, 2012. 208 pages, 15 x 20 cm, broché.

Max a épousé Rosa, une jeune Indienne. Ils ont tout pour être heureux dans le Grand Nord canadien. Elle disparaît tragiquement. Max revient en France mais repart retrouver la nature la plus hostile pour soigner ses meurtrissures. 

Guide de haute montagne, explorateur et écrivain-reporter, Roger Frison-Roche se passionne pour les voyages extrêmes, du Grand sud algérien aux contrées polaires, dont il en sort toujours envoûté. 

Collection: Classiques Arthaud

Commande 18 € > 17,10 €

Carnet de Sibérie

Sylvain Tesson, Thomas Goisque & Bertrand de Miollis
Sibérie ma chérie
Paris, Gallimard Loisirs, 2012. 144 pages, 15,5 x 22,5 cm, relié simili.

Sylvain Tesson, Thomas Goisque et Bertrand de Miollis sillonnent la Russie depuis la chute de l'Union soviétique. Entre le Pacifique et l'Oural, ils ont parcouru des milliers de kilomètres à pied, à cheval, en engin blindé, en canot, à motocyclette et en raquettes à neige. Sylvain a vécu sur les bords du lac Baïkal dans une cabane d'ermite pendant six mois, recevant à l'occasion la visite de ses deux amis ; il en a tiré un récit, Dans les forêts de Sibérie. 
Sibérie ma chérie est une déclaration d'amour à des terres méconnues où toutes les aventures sont possibles. Non, la Sibérie ne se réduit pas à une étendue de marais gelés, piquetée de goulags en ruine et de friches industrielles où divagueraient des moujiks qui se seraient ébroués du communisme historique pour s'acheminer vers l'alcoolisme. Ce livre donne à voir une Sibérie vaste, sauvage, libre et capable d'accès de douceur inattendus. Une terre où le voyageur n'est jamais à l'abri d'une belle rencontre : un ours brun, une escadre d'oies sauvages, un pêcheur à l'âme généreuse, une fillette nostalgique. 

Ce carnet de voyage aux confins de la Russie fait vivre leur passion commune et redonne à lire quelques-uns des aphorismes dont Sylvain a parsemé ses nouvelles, récits et reportages, illustrés par les photos de Thomas et les peintures de Bertrand.

Commande 19,90 € > 18,90 €

jeudi 8 novembre 2012

Loti au Moyen-Orient

Pierre Loti
Voyages au Moyen-Orient
Paris, Arthaud, 2012. 800 pages, 14,60 x 20 cm, broché.

Officier de marine, grand voyageur et romancier à succès, Pierre Loti a sillonné le monde en quête d'ailleurs et d'idéal. Des escales exotiques de ce dandy inspiré est née une oeuvre abondante et colorée. Si ses romans, comme Pêcheur d'Islande, sont bien connus, ses récits de voyages méritent d'être redécouverts. 
Voyages au Moyen-Orient rassemble cinq d'entre eux, rédigés entre 1895 et 1907 : Le Désert, Jérusalem et La Galilée sont le fruit d'un long voyage privé de Loti en Terre Sainte. Vers Ispahan est le récit d'une traversée de la Perse, tandis que La Mort de Philae retrace son périple de six mois à travers l'Égypte. 
De sa plume chatoyante et sensuelle, cet écrivain nomade plonge le lecteur au coeur du monde oriental pour lequel il éprouvera tout au long de son existence une puissante fascination.

Commande 26 € > 24,70 €

Les aventures d'un gentleman-voyageur

Simon Allix & Alain Dayan
Les aventures d'un gentleman-voyageur 
117 jours autour du monde
Paris, Arthaud, 2012. 206 pages, 19,6 x 25,6 cm, broché.

Imaginez un palace flottant : 294 mètres de long, 1 théâtre, 1 casino, 8 restaurants, 12 bars et 13 salons, magnifiquement décorés "Art déco", à la façon des transatlantiques d'autrefois. Le Queen Elizabeth sur lequel Simon Allix s'est embarqué pour un tour du monde, est un véritable îlot de luxe avec ses codes, ses us et ses règles. Mécaniciens, cuisiniers et voyageurs se côtoient dans un va et vient incessant. Titanesque ! 
Quelles sont les motivations des uns et des autres pour réaliser un tel tour du monde ? À quoi ressemblera la vie à bord ? Quelles seront l'ambiance et les rencontres lors des 41 escales prévues à New York, Sydney, Hong Kong ou Alexandrie ? Simon Allix nous retrace, avec son précieux carnet de voyage et ses croquis de dandy globe-trotter, un parcours chic, nostalgique et branché. 

Auteur, réalisateur, dessinateur et voyageur depuis l'enfance grâce à un père géographe et explorateur, Simon Allix parcourt le globe depuis une vingtaine d'années. Il a déjà publié le Carnet de bord d'un cosmonaute chez Flammarion. 
Auteur-réalisateur, grand voyageur, passionné par l'histoire des civilisations et l'aventure maritime, Alain Dayan développe une très importante collection de documentaires consacrée à la découverte du monde par les routes maritimes et fluviales. Ces films sont diffusés sur un grand nombre de chaînes de télévision dans le monde.

Commande 32 € > 30,40 €

Sylvain Tesson nous dévoile sa géographie intime

Sylvain Tesson
Géographie de l'instant
Paris, Editions des Equateurs, 2012. 345 pages, 14,2 x 20,5 cm, broché.

Depuis 2006, Sylvain Tesson tient un bloc-notes dans le magazine Grands Reportages. Une chronique mensuelle qui est celle d'un écrivain voyageur et de son temps. Une mosaïque, un costume d'Arlequin, une matrice de son oeuvre en devenir où il trace les points cardinaux de sa géographie intime. 
Il parle bien évidemment de la Russie, de la Sibérie, de l'Afghanistan où il séjourne à plusieurs reprises, mais aussi de Haïti, de l'Islande qu'il parcourt à vélo ou de New York. 
Nomade, il privilégie le dégagement, l'humeur, l'intemporel, la nature. Mais il aime aussi se confronter à son temps. Il sait plonger dans le volcan de l'actualité pour en faire jaillir les lignes de force, les tendances, les non-dit. Il s'engage pour la défense des femmes, contre l'excision et les violences qu'elles subissent. Toujours sensible, il met de la couleur à la tristesse du monde grâce à son énergie et à son humour. Il dénonce sans se prendre au sérieux les ravages que commettent les hommes au nom du bien, de la religion, et de la société de consommation, contre la nature et la vie.

Commande 19 € > 18,05 €

vendredi 2 novembre 2012


Guichard, Jean
De mémoires de phares
Rennes, Ouest France, 2012. 1054 pages, 26 x 28 cm, broché.

Cet ouvrage illustré, dédié aux phares bordant la mer d'Iroise, contient les témoignages des gardiens de ces édifices. Ces hommes racontent leur quotidien solitaire face à l'océan, son immensité et ses fureurs, mais aussi leur amour d'un métier aux accents mystiques.

Commande 30 €  28,50 €

Bella ! Roma


Roberta Bernabei
Bella ! Roma
Paris, Arthaud, 2012. 207 pages, 20 x 26 cm, broché.

Lorsqu'il arrive à Rome le 29 octobre 1786, Goethe s'écrie : " Me voilà enfin dans la capitale du monde! " La Ville éternelle, d'une beauté intense et admirable, avec ses monuments, ses palais, ses rues, témoigne des splendeurs et de la décadence de toute la civilisation occidentale. Elle est comme le théâtre éternel de l'histoire. Il n'est aucun style ou mouvement artistique et architectural, depuis l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui, qui ne soit représenté de façon si aboutie et heureuse dans cette ville extraordinaire, unique au monde. À travers un récit chronologique qui suit les principales étapes historiques et artistiques, et grâce à une iconographie remarquable, ce livre nous raconte ce lieu qui est le lieu de l'âme et de l'esprit, l'humanité ayant toujours reconnu dans Rome ses propres aspirations poli-tiques, sociales, religieuses et esthétiques. La Rome réelle se transforme progressivement en Rome idéale, en Rome des mythes, des symboles qui, aujourd'hui encore, attirent des millions de touristes, pèlerins, voyageurs et étudiants des quatre coins du monde. Un texte de l'historienne de l'art Roberta Bernabei, traduit de l'italien par Alexandra et Raphaël Blasselle, nous raconte la grande histoire et l'art de Rome, révélant au passage quelques chefs-d'oeuvre inconnus. 

commander 37 € > 35,15 €

Découvrir le site incroyable du Machu Picchu...


Mark Adams
Machu Picchu, première à droite
Paris, Arthaud L'esprit Voyageur, 2012. 348 pages, 20 x 14 cm, relié.

Quitter les gratte-ciel new-yorkais pour un trek fabuleux au coeur de la jungle péruvienne.... en claquant la porte de son bureau de rédacteur en chef de revues de voyage, Mark Adams veut réaliser son rêve : partir sur les traces des découvreurs du Machu Picchu, la mystérieuse cité perdue des Incas. Cornaqué par un guide australien, frère jumeau de Crocodile Dundee, Adams s'engage pour une marche, épuisante et mouvementée. Marcheur novice, il va affronter avec flegme et une bonne dose d'humour les nombreux pièges de la jungle péruvienne, croiser les routes sanglantes des conquistadors espagnols et suivre la trace d'Iram Bingham III, cet universitaire américain qui inspira le personnage d'Indiana Jones et re-découvrit les ruines du Machu Picchu, en 1911. Ce récit d'expédition, haletant, érudit et plein d'humour permet de découvrir les légendes fabuleuses et controversées d'un lieu mythique, le sanctuaire du Machu Picchu.

Commande 22 € > 20,90 €

mercredi 31 octobre 2012

La mer, à travers la carte postale ancienne


Olivier de Kersauson 
La mer à travers la carte postale ancienne
Paris, HC Éditions, 2012. 192 pages, 25 x 32,5 cm, broché.

Pour La Mer, Olivier de Kersauson se fait guide. Il est à la fois l’oeil, qui regarde avec respect et tendresse, et le doigt qui montre ce que l’on n’aurait pas vu, pas compris. 
Près d’une année a été nécessaire pour sélectionner les cartes postales les plus belles, parmi des milliers d’images. Il a choisi chaque carte, pesé chacun de ses choix, pour partager cette vision unique de la mer qui a enchanté le marin et ému l’homme. Une rencontre exceptionnelle, un livre rare....

Commande 28,90 € > 27,46 €

l'histoire de la batellerie de la préhistoire à demain.



le Sueur Bernard
Navigations intérieures, histoire de la batellerie de la préhistoire à demain
Paris, Éditions Glénat/ Chasse-marée, 2012. 240 pages, 23,5 x 31,3 cm, broché.

Après une longue éclipse, la batellerie de France fait son retour au cœur de nos sociétés. Dans toutes les régions, les rivières, les fleuves et les canaux sont mis en avant, restaurés, réhabilités. Ils séduisent les acteurs de l’économie, du tourisme, du sport et deviennent parfois un lieu privilégié d’habitat. Ce profond mouvement de redécouverte et de réappropriation a défini une nouvelle manière de vivre avec les cours d’eau : on décentralise, on aménage les rives urbaines, on reconstruit des bateaux à l’ancienne, on classe les bords de Seine, de Loire et du canal du Midi au patrimoine mondial de l’Unesco… Les navigations sportives, comme celles de loisirs en général, multiplient leurs offres de pratiques. Partout, on fête ces eaux, porteuses d’une flore et d’une faune régénérées. De leur côté, les transports entrent dans une nouvelle ère. Économique, sûr et produisant peu de gaz à effet de serre, le fluvial redresse la tête. En lançant la construction d’une liaison Seine nord/Escaut à grand gabarit, l’État participe également à cette mutation en mettant en avant le caractère innovant du fluvial. Voilà cinquante ans que la France n’avait plus construit de canaux ! Le temps d’une synthèse est donc venu pour présenter à chacun l’essentiel des savoirs sur la batellerie qui a façonné, à sa manière, l’histoire de la France. 

 Sommaire 
 • Les navigations intérieures dans nos sociétés contemporaines 
 • L’émergence et le premier essor de la préhistoire au Moyen Âge 
 • Les mille et un visages des navigations traditionnelles à l’époque moderne 
 • Le temps des basculements (1780-1860) 
 • Les compromis du premier âge industriel (1860-1950) 
 • Les années 1950 et le second âge des navigations industrielles 
 • Les défis du XXIe siècle.  


Partir en famille sur la route des pôles


Poupon Philippe et Danon Géraldine 
Sur la routes des pôles, un tour du monde en famille 
Paris, Gallimard loisirs, 2012. 183 pages, 29,0 × 29,0 cm, relié.

Fleur Australe est née d'un rêve : aller découvrir la fleur la plus australe, cachée au coeur du continent Antarctique, entre mousse et lichen. Pour accomplir ce rêve, il a fallu imaginer ettonstruire un bateau qui soit à la fois solide pour affronter les glaces et résister aux tempêtes et confortable pour nous accueillir avec nos quatre enfants et notre chien. Notre petite tribu a embarqué un matin de février 2009 à La Rochelle pour un long voyage qui nous a menés du pôle Nord au pôle Sud. Nous avons traversé l'océan Atlantique, emprunté le passage du Nord-Ouest, parcouru l'océan Pacifique des Marquises à la Nouvelle-Zélande et rejoint le continent Antarctique à travers les icebergs et les tempêtes. Tels des oiseaux migrateurs, nous avons sillonné la terre d'un pôle à l'autre. Nous avons croisé les ours polaires dans le Grand Nord, les baleines grises dans le détroit de Béring, les requins dans les lagons de Polynésie, les grands albatros dans les mers du Sud. Du 75° Nord au 70° Sud, nous sommes allés dans les endroits les plus inaccessibles de la terre, bataillant avec la banquise, surfant sur la houle du Pacifique, plongeant dans les lagons de la Polynésie, slalomant entre les icebergs de l'Antarctique. Nos yeux se sont émerveillés devant les lumières polaires, nous avons goûté aux douceurs des tropiques avant d'affronter les terribles tempêtes des quarantièmes rugissants. Nos sens se sont ouverts devant toutes ces beautés. Nous avons voulu que ce voyage soit l'occasion de raconter notre planète aujourd'hui. Comment se comporte-t-elle face au réchauffement climatique? Comment les océans absorbent-ils les déchets ? Comment les coraux résistent-ils à la pollution et à l'augmentation de la température de l'eau ? Nous sommes allés à la rencontre des associations, des collectivités, des scientifiques qui oeuvrent pour la sauvegarde de la biodiversité et des espèces en voie de disparition. C'est toute cette richesse que nous a offerte la terre et que nous devons protéger, que nous voulons vous faire partager à travers ces belles images.  


mercredi 24 octobre 2012

Voyages imaginaires

Farid Abdelouahab
Voyages imaginaires
Paris, Arthaud, 2012. 207 pages, 20 x 26 cm, broché.

Plus de 50 voyages extraordinaires dans l'imaginaire des plus grands auteurs et réalisateurs : Edgar Poe, Georges Méliès, David Cronenberg ou James Cameron. Mondes fantastiques et rêvés, périples dans le temps, l'espace, sous les océans ou au centre de la terre... 
Les voyages imaginaires, du cinéma et de la littérature, nous entraînent au coeur d'univers aussi fabuleux qu'effrayants. Tantôt ébahis, tantôt apeurés, nous voilà projetés dans un ouvrage en forme d'hommage aux génies visionnaires et aux grands créateurs. Des épopées mythiques des héros antiques aux mondes virtuels du cinéma, sans oublier les romans d'aventure des grands maîtres du genre tels Jules Verne et ses Voyages extraordinaires, en passant par quelques trésors injustement oubliés comme Le Voyage d'Urien d'André Gide ou le Voyage vers la lune de Cyrano de Bergerac... 

Farid Abdelouahab, historien de l'art et de la photographie, a publié une vingtaine de beaux livres, parmi lesquels Le Dictionnaire visuel des mondes extraterrestres (Flammarion), Muses (Arthaud) mais aussi Ces merveilleux carnets de voyage, avec Titouan Lamazou, ou Les Carnets de la mer, avec Isabelle Autissier.

Commande 29,90 € > 28,40 €

Jean Malaurie

Giulia Bogliolo Bruna 
Jean Malaurie 
Une énergie créatrice
Paris, Armand Colin, 2012. 344 pages, 14,5 X 22 cm, broché.

Anthropogéographe et ethnohistorien, écrivain de talent et cinéaste, directeur-fondateur du Centre d’études arctiques, Jean Malaurie est une figure incontournable de l’avancée des savoirs sur les mondes arctiques. Ancien réfractaire et savant inclassable, son parcours et son œuvre ont exercé une influence déterminante sur l’évolution des sciences de l’homme. Penser la complexité de l’être humain, enseigner les vertus salutaires du doute procédural, adopter une approche globale du savoir, redonner la voix aux minorités, développer une anthropologie partagée, prôner une philosophie écologique : autant d’impératifs qui ont guidé la recherche malaurienne. Jean Malaurie, une énergie créatrice retrace l’archéologie de la pensée et l’itinéraire intellectuel de ce chercheur humaniste, fondateur de la mythique collection d’anthropologie narrative « Terre Humaine ». S’appuyant sur un riche matériel documentaire, un long travail d’archive et de nombreux entretiens exclusifs, l’auteure propose une lecture critique et une mise en perspective raisonnée de la pensée malaurienne, relève ses idées-forces, sa cohérence d’ensemble et son avant-gardisme. 

Giulia BOGLIOLO BRUNA, ethnohistorienne, docteur ès lettres, spécialiste des voyages à la Renaissance et de la pensée inuit, est membre du Centro Studi Americanistici CSACA de Pérouse et du Centre d’études arctiques (CNRS-EHESS, Paris).

Commande 25 € > 23,75 €

vendredi 12 octobre 2012

Les nouveaux mondes racontés par les cartes

Jean-Yves Sarazin
Cartes et images des nouveaux mondes
Paris, Gallimard, 2012. 48 pages, 12 x 17 cm, broché.

Du XIIe au XVIIIe siècle, les Européens avides de commercer avec l'Orient ont découvert toutes les parties du globe. Mais de quels outils cartographiques ces aventuriers des mers disposaient-ils pour partir vers de nouveaux horizons ? Ils observaient les astres, maniaient la boussole pour fixer le nord, mais ils ne possédaient aucune carte des continents vers lesquels ils se dirigeaient. Tout a été élaboré au fur et à mesure. Durant cinq siècles, navigateurs et cartographes ont mis en commun leurs savoirs. Les cartes marines, ou portulans, témoignent ainsi de leurs reconnaissances, d'abord approximatives puis de plus en plus précises, des Nouveaux Mondes. Elles révèlent aussi la vision « ethnographique » des Européens sur les sociétés africaine, asiatique, américaine et océanienne et attestent de la conquête, de la domination et de la maîtrise des espaces marins et continentaux. 

Jean-Yves Sarazin, conservateur général des bibliothèques, dirige depuis 2010 le département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de France. Il a entre autre mené des travaux d’histoire et de cartographie urbaine: Les Plans de Paris: des origines (1493) à la fin du XVIIIe siècle avec Jean Boutier (BNF, 2002). Il est aussi l’auteur d’ouvrages sur l’histoire des villes: Rêves de capitale (BNF, 2002), Le Paris des Lumières avec Alfred Fierro (RMN, 2005) et Villes de France (Assouline, 2007)

Commande 8,40 €

lundi 1 octobre 2012


Depardon, Raymond 
Afriques 


Paris, Hazan, 2012, 400 pages, 28 x 19 cm, broché.

Album de près de 400 photographies prises par R. Depardon au cours de ses nombreux voyages en Afrique depuis 1960. Réunit, sans classement chronologique ou par pays, des photographies de scènes de rue, de manifestations officielles, des portraits, des paysages de villages, de déserts, etc.  


Commande 25 € > 23,75 €

mercredi 26 septembre 2012

Panorama du voyage

Sylvain Venayre 
Panorama du voyage (1780-1920) 
Mots, figures, pratiques
Paris, Les belles lettres, 2012. 654 pages, 15,2 x 21,6 cm, broché.

En un peu plus d'un siècle, entre 1780 et 1920, le voyageur s'est métamorphosé. Les savants et les curieux de l'âge classique, gênés par les difficultés du déplacement et convaincus de la nécessité de partir pour connaître, se sont progressivement effacés. À leur place sont apparus des individus d'abord soucieux de jouissances sensibles et n'imaginant pas toujours que le voyage soit le meilleur moyen de faire avancer la science. Les raisons de ce changement sont multiples : techniques, politiques, industrielles, sociales et, peut-être avant tout, culturelles. Car une pratique originale du monde finit par tout emporter : celle que résume la figure du touriste, ses innombrables avatars (alpiniste, aventurier, baigneur, curieux, excursionniste, flâneur, globe-trotter, plaisancier, plaisirain, poète, sportsman, vélocipédiste, villégiateur) et son lot de déceptions inévitables. Tombouctou, c'était donc cette ville triste et pauvre où, dit René Caillié, on n'entend pas le chant d'un seul oiseau. Bien d'autres, qui n'allèrent pas si loin, pensèrent alors semblablement. Fort d'une méthode originale, Panorama du voyage propose, pour une époque cruciale, un inventaire passionnant de la totalité des façons de pratiquer et de se représenter le voyage.

Commande 35 € > 33,25 €

lundi 24 septembre 2012

L'hymne à la mer de Monfreid

Henry de Monfreid
Hymne à la mer
Paris, Arthaud, 2012. 300 pages, 17,6 x 24 cm, relié.

Le petit-fils de l'aventurier et écrivain Henry de Monfreid rassemble dans cet ouvrage des textes et illustrations inédits.

Commande 25 € > 24,50 €

mercredi 19 septembre 2012

Un peintre voyageur

Paul Kane
Voyage parmi les Indiens du Grand Nord-Ouest canadien et américain
Besançon, Éditions La Lanterne Magique, 2012. 336 pages, 12,5 x 19 cm, broché.

Un peintre voyageur sillonne les territoires de la Compagnie de la baie d'Hudson: 1845-1848.
«Le Fort Vancouver, dont le nom indien est Katchutequa, ou « la plaine », est le plus grand poste de la Compagnie de la baie d'Hudson, et abrite habituellement deux facteurs chefs, huit ou dix employés, et deux cents voyageurs. Notre société était rehaussée par les officiers du navire de guerre de Sa Majesté, le Modeste, qui, depuis deux ans, mouillait dans les eaux du fleuve, à l'opposé de l'établissement. Les bâtiments du fort sont entourés par de forts piquets d'environ seize pieds de hauteur, avec des bastions armés de canons. Les hommes, avec leurs femmes indiennes, vivent dans des cabanes de rondins près de la rivière, et forment un petit village, une véritable Babel de langues, car ses habitants sont Anglais, Français, Iroquois, insulaires des îles Sandwich, Crees et Chinooks ». Paul Kane s'attacha à décrire la vie quotidienne des Amérindiens qui lui inspirèrent des scènes de genre, décrivit leurs moyens de subsistance, observa leurs modes d'habitat, ainsi que leurs activités artisanales ou d'échanges, examina leurs pratiques cérémonielles ou funéraires et enfin leurs activités plus profanes et ludiques.
Son récit nous livre en outre un témoignage sur les communautés métisses de la frontière, issues des mariages mixtes entre Amérindiens et Blancs. Paul Kane décrit ainsi le mode de vie des Métis et Half-Breeds de la rivière Rouge, qu'il accompagna dans l'une des dernières grandes chasses aux bisons au sud de Fort Garry, et évoque la bigarrure ethnique et culturelle de la population de Fort Edmonton, du Kanaka Village à Fort Vancouver ou de la vallée de la Willamette en Oregon. Peintre de paysages, Paul Kane restitue enfin la splendeur du Grand Nord-Ouest, à l'époque où les colons blancs étaient peu nombreux.
Le témoignage d'un peintre voyageur qui, après sa rencontre avec George Catlin, se mit à la recherche d'Amérindiens épargnés par l'influence de la civilisation occidentale et s'attacha à décrire, entre 1845 et 1848, la vie des Amérindiens du Grand Nord-Ouest du Canada et des États-Unis.

Commande 18 €

Voyage autour du Monde

Adam Von Krusenstern
Voyage autour du Monde
Besançon, Éditions La Lanterne Magique, 2012. 480 pages, 12,5 x 19 cm, broché.

La première expédition maritime russe autour du monde à bord de la Nadiejeda et de la Néva: 1803-1806.
Le 20 novembre 1805, à 7 heures du soir, nous jetâmes l'ancre dans la rade de Macao, sur 6 brasses, après avoir couru pendant une heure dans l'obscurité, la tempête et la pluie. À 8 heures du matin, nous vîmes un bateau qui venait à nous. Quoique le vent fût encore très fort, et que nous fussions éloignés de 5 milles, il finit par nous accoster, c'était un comprador chinois qui venait nous offrir ses services. Notre première question concerna la Néva, nous apprîmes à notre grand étonnement qu'elle n'était point encore arrivée. D'après le plan de notre expédition, elle devait aborder à Macao, en octobre, avec un chargement de pelleteries de Kodiak, dont le produit devait être employé à l'achat de marchandises de Chine qui seraient chargées sur les deux vaisseaux. Ce retard me jeta dans un grand embarras, et je fus obligé de me résoudre à attendre la Néva à Macao.
 En Russie, ce voyage marque le début d'une nouvelle orientation politique de l'Empire. Jusqu'ici occupée à explorer et conquérir l'immense territoire de la Sibérie, la Russie était une puissance avant tout terrestre. Krusenstern lui ouvre les mers du sud et les richesses de l'Asie, et en fait une puissance maritime de première grandeur. Mais c'est surtout dans le domaine des sciences que ce voyage fait date. En effet, si les grands voyages de découvertes ont atteint leur apogée avec James Cook, La Pérouse, Bougainville, Anson, Vancouver etc., que reste-t-il aux nouveaux venus pour se faire un nom. Il semble que Krusenstern se rêvait en Cook ou La Pérouse. Jamais pendant le périple il n'a perdu de vue ce qui pour lui et son ami Romanzoff constitue le but principal de son expédition : découvrir de nouvelles terres, vérifier les données des anciens. Les observations et les objets rapportés du séjour à Nuku-Hiva sont d'une valeur exceptionnelle et constituent une source inépuisable pour la connaissance ethnologique et historique de la culture marquisienne. L'Atlas de son voyage, qu'il publiera à son retour, restera pendant des décennies un modèle pour les marins du monde entier qui en utiliseront les cartes et relevés, les plus fiables de l'époque.

Commande 21 €